Défense
Les futures frégates belges moins équipées que leurs sœurs néerlandaises
ABONNÉS

Actualité

Les futures frégates belges moins équipées que leurs sœurs néerlandaises

Défense

Réalisées en coopération avec les Pays-Bas, qui en feront également construire une paire, les deux futures frégates destinées à la Belgique seront moins équipées que leurs jumelles néerlandaises. C’est ce qu’a confirmé la ministre belge de la Défense Ludivine Dedonder en réponse à des questions parlementaires, indique l’agence de presse Belga. La différence portera notamment sur le nombre de missiles surface-air embarqués. Les deux frégates néerlandaises seront dotées de deux lanceurs verticaux octuples VLS Mk41, pour un total de 16 cellules, alors que les bâtiments belges n’en auront qu’un, soit 8 cellules. Ce qui parait peu, du moins de prime abord. Cependant, l’espace non occupé sur les plateformes belges sera préservé afin, le cas échéant, d’ajouter à l’avenir un second système en fonction de l’évaluation et de l’appréciation des menaces. De plus, il convient de rappeler que le système américain Mk41 est proposé avec des cellules quad pouvant loger chacune quatre missiles surface-air ESSM Block 2, soit en tout 32 munitions pour un seul lanceur. Ce qui est loin d'être négligeable et constitue une dotation doublée par rapport actuelles frégates belges (Leopold I et Louise Marie) qui ne comptent que 16 missiles Sea

Marine belge | Toute l'actualité de la Composante marine