Défense
Les Gardian basés en Polynésie obtiennent leur certificat de navigabilité

Actualité

Les Gardian basés en Polynésie obtiennent leur certificat de navigabilité

Défense

Dans le cadre du rapprochement entre réglementations civiles et militaires, trois avions de surveillance maritime Gardian, basés à Faa'a, en Polynésie française, ont reçu le 16 juin leur certificat de navigabilité. « Les Gardian T48, T65 et T72 vont ainsi, rejoindre la cour des aéronefs possédant un certificat de navigabilité, véritable "carte grise de véhicule". Ils seront soumis désormais à un contrôle annuel permettant de s'assurer que l'entretien et l'exploitation soient réalisés dans les "règles de l'art" et pourront continuer à circuler dans les espaces aériens des pays voisins », explique la Marine nationale. A cette occasion, les auditeurs de Direction de la Sécurité Aéronautique d'Etat (DSAE), venus de métropole, ont salué le bon état des avions de la flottille 25F. « C'est le fruit d'un travail d'équipe long et rigoureux qui a permis de retracer l'historique technique des avions depuis leur premier vol, et d'apporter les preuves que leur suivi et leur utilisation sont totalement maîtrisés ».
Pour mémoire, l'aéronautique navale opère quatre Gardian pour la surveillance maritime et le sauvetage en mer. En plus des trois avions positionnés à Tahiti, le quatrième est basé Tontouta, en Nouvelle-Calédonie. Construit par Dassault Aviation sur la base du Falcon 200 (ex-Falcon 20H), le premier Gardian a été remis à la marine en 1983.

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine