Défense
Les porte-avions français et britannique vont se déployer en décalé
ABONNÉS

Actualité

Les porte-avions français et britannique vont se déployer en décalé

Défense

Pour la première fois depuis très longtemps, deux groupes aéronavals (GAN) européens articulés chacun autour d’un porte-avions vont être déployés cette année. D’un côté le français, emmené par le Charles de Gaulle, et de l’autre le britannique avec le HMS Queen Elizabeth. Premier des deux nouveaux porte-avions de la Royal Navy, ce dernier va ainsi réaliser sa première mission opérationnelle au terme de plus de trois ans de montée en puissance depuis sa livraison. Un évènement majeur pour la flotte anglaise, qui avait perdu cette capacité il y a une décennie. Elle ne l’a d’ailleurs pas encore totalement recouvrée et, faute d’un nombre suffisant de F-35B livrés à ce jour aux forces armées britanniques, la chasse embarquée du HMS Queen Elizabeth sera complétée par des appareils de l’US Marine Corps.

 

Le HMS Queen Elizabeth (© : ROYAL NAVY)

Le HMS Queen Elizabeth (© : ROYAL NAVY)

Le groupe aéronaval britannique (© : ROYAL NAVY)

Le groupe aéronaval britannique (© : ROYAL NAVY)

 

Malgré le Brexit, la coopération militaire demeure forte entre la France et le Royaume-Uni, qui ont notamment prononcé en 2020 la pleine capacité opérationnelle de la CJEF (Combined Joint Expeditionary Force). Cette force expéditionnaire interarmées franco-britannique, issue du traité de Lancaster

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques