Formation et Emploi
Les inscriptions aux concours de l’ENSM ouvertes, le nombre d'élèves réduits?

Actualité

Les inscriptions aux concours de l’ENSM ouvertes, le nombre d'élèves réduits?

Formation et Emploi

L’Ecole Nationale Supérieure Maritime vient d’annoncer l’ouverture des inscriptions aux concours pour les formations d’officier polyvalent (O1MM) et de chef de quart machine. Celles-ci peuvent désormais s’effectuer intégralement en ligne sur le nouveau site internet de l’ENSM. Les différents documents nécessaires (certificat médical, pièce d’identité, TOEIC) figurent dans le dossier d’inscription. Par ailleurs, les quatre centres de l’ENSM (Le Havre, Saint-Malo, Nantes et Marseille) organisent une journée portes ouvertes le 13 mars prochain.

 
 
Le calendrier des embarquements
 
 
Reste cependant une inconnue de taille, celle du nombre de candidats qui seront admis en formation. En ce qui concerne la filière polyvalente, il y a actuellement 160 élèves en première année. Mais, pour la rentrée 2013, il est désormais quasiment sûr qu’il y en aura moins. Déjà parce que la flotte française, notamment pétrolière, diminue en raison de la crise économique et que les perspectives ne sont pas très rassurantes à moyen terme. Ensuite, parce que les élèves actuellement en formation ont toujours autant de mal à trouver des embarquements pour effectuer leurs temps d’élève obligatoires. Au-delà des conflits de calendriers entre les différentes formations de l’ENSM, il semblerait aussi que certains armements ne jouent pas le jeu, en  n’embarquant que très peu, voire pas du tout, d’élèves quand d’autres compagnies ont l’impression de surcharger leurs navires avec 5 voire 6 « zefs ». Face à cette situation, une solution a été trouvée, un peu dans l’urgence, en embarquant les élèves sur la flotte contrôlée, c’est-à-dire les navires appartenant à des armements français mais exploités sous pavillons étrangers. Une situation, qui au regard de l’ensemble de la profession, ne doit être que temporaire.
 
 
Réduction du nombre d'élèves
 
 
Au Conseil d’administration de l’ENSM de décembre, une réduction importante avait été proposée, puisque le chiffre de 70 élèves en première année était avancé. Une idée repoussée notamment par les armateurs qui connaissent la cyclicité inhérente au secteur de la Marine marchande et qui craignent une pénurie d’officiers dans cinq ans. Mais également par une partie des personnels de l’ENSM, qui craignent une diminution du corps pédagogique des écoles. Le chiffre de 110 élèves a donc été proposé. Mais n’a pas été confirmé. Il devrait l’être lors du prochain Conseil d’administration de l’ENSM, qui se tiendra le 7 mars prochain.
 
Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)