Défense
Les Japonais veulent construire deux grands porte-hélicoptères

Actualité

Les Japonais veulent construire deux grands porte-hélicoptères

Défense

Le ministère de la Défense japonais a présenté un projet de deux nouveaux porte-hélicoptères (22DDH), qui deviendraient les plus gros bâtiments de la marine nippone. Longs de 248 mètres, ils surclasseraient nettement les deux nouveaux porte-hélicoptères du type 16DDH. Avec une longueur de 197 mètres pour un déplacement de 18.000 tonnes en charge, les Hyuga et Ise peuvent embarquer 11 hélicoptères. Initialement, deux autres bâtiments du même type devaient être construits mais Tokyo préfère donc les remplacer par des unités plus importantes. La capacité des futur 22DDH serait de l'ordre d'une trentaine d'appareils, pour un déplacement sans doute compris entre 30.000 et 40.000 tonnes. D'un coût de 1.3 milliard de dollars, les nouveaux bateaux disposeraient de moyens d'autodéfense classiques (systèmes Phalanx et RAM), leur mission principale étant la lutte anti-sous-marine. Mais, leur gabarit voisin des porte-hélicoptères d'assaut américain laisse la possibilité aux Japonais de les transformer, ultérieurement, en porte-aéronefs. Leurs dimensions leur permettraient sans problème, à l'image des LHD de l'US Navy, de mettre en oeuvre des avions à décollage court et appontage vertical du type F-35B.
Cinquième flotte mondiale en tonnage, devant la marine française, la flotte japonaise, face à la Chine, s'est considérablement développée ces dernières années. Elle compte aujourd'hui 18 gros sous-marins à propulsion conventionnelle, 2 porte-hélicoptères, 3 porte-hélicoptères d'assaut, 46 destroyers, et 8 frégates.

Le porte-hélicoptères Hyuga (© : MINISTERE DE LA DEFENSE JAPONAIS)
Le porte-hélicoptères Hyuga (© : MINISTERE DE LA DEFENSE JAPONAIS)

Vue d'un 16DDH et du futur 22DDH (© : MINISTERE DE LA DEFENSE JAPONAIS)
Vue d'un 16DDH et du futur 22DDH (© : MINISTERE DE LA DEFENSE JAPONAIS)