Défense
Les Marines britanniques testent une embarcation rapide suédoise

Actualité

Les Marines britanniques testent une embarcation rapide suédoise

Défense

Alors que la marine britannique envisage d'acquérir une douzaine d'embarcations de protection de force (FPC), les Royal Marines ont récemment testé une unité suédoise de type Stridsbat 90H (ou Combat Boat 90S - CB90). Longue de 15.9 mètres pour une largeur de 3.8 mètres et un déplacement de 20 tonnes en charge, cette embarcation à coque en aluminium, dotée de deux moteurs diesels Volvo et deux hydrojets Kamawa peut dépasser la vitesse de 40 noeuds grâce à une puissance propulsive de 1250 cv. Pouvant disposer de mitrailleuses de 12.7mm ou d'armement plus lourd (canon de 30mm, mortier de 120mm), cet engin peut embarquer 18 soldats et leur équipement en plus de ses 3 hommes d'équipage. Une rampe, située à l'avant, permet notamment de débarquer des troupes sur une plage.

  (© : ROYAL NAVY)
(© : ROYAL NAVY)

« Pour les opérations futures, les Marines ont besoin d'un engin rapide, pouvant fournir une puissance de feu précise et efficace afin de protéger des bateaux de débarquement, tout en étant capable de mener des opérations de reconnaissance ou de débarquement de commandos en avant de la force principale, et ce à longue distance du bâtiment porteur », explique la Royal Navy, qui a donc pu évaluer le concept développé par les Suédois qui ont, en échange, pu tester un Offshore Raiding Craft (nouvelle embarcation d'assaut de 9 mètres aérotransportable pouvant transporter 10 hommes, dont 8 passagers, et atteindre 37 noeuds) britannique .
Pour mémoire, la Suède a fait construire 145 vedettes de type Stridsbat 90H entre 1991 et 2002, cette flotte se déclinant en différentes versions. Ce modèle a déjà été exporté en Chine, aux Etats-Unis, en Grèce, en Malaisie, au Mexique et en Norvège.
Les essais menés en Grande-Bretagne, qui ont notamment impliquer le transport de chalands de débarquement HMS Bulwark et des chalands, devraient se poursuivre en 2012.
Cette campagne servira à déterminer les spécifications des futures FPC, dont la livraison de la première unité est espérée en 2015, pour une mise en service dans les escadrons d'assaut vers 2017.

  (© : ROYAL NAVY)
(© : ROYAL NAVY)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques