Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire
Les nouvelles dimensions du marché du GNL

Analyse

Les nouvelles dimensions du marché du GNL

Article gratuit
Vie Portuaire

Longtemps marché maritime verrouillé par des contrats d’Etat à long terme, le marché du gaz change et ce régulièrement. Promis à un bel avenir il y a dix ans, la catastrophe de Fukushima a plus que perturbé le marché. A nouveau, le marché est porté vers l’avant, la question du réchauffement climatique est passée par là. Le monde a besoin de méthane et donc du besoin d’échanges que représente le GNL maritime. Alors comme dans tous les marchés il se pose la question de l’évolution des exportateurs et des importateurs avec dans ce cas ci le développement des outils portuaires (liquéfaction, gazéification). La flotte est en principe elle même “industrielle“ mais l’ajustement n’est pas aisé. Les dernières tendances du marché sont extrêmement porteuses, plus de contrats libres et plus de navires offerts à la demande internationale. Le monde du GNL devient un marché maritime presque à la mesure des autres.

Voir la note de synthèse de l'ISEMAR consacré à ce sujet

_______________________________________________

 

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

Les analyses de l'ISEMAR