Marine Marchande
Les opérations de pompage ont débuté sur le MSC Napoli

Actualité

Les opérations de pompage ont débuté sur le MSC Napoli

Marine Marchande

Les opérations de pompage des soutes à combustible du porte-conteneurs MSC Napoli ont débuté hier, en baie de Lyme, au sud-ouest de l'Angleterre et devraient durer une semaine. Le navire, échoué depuis samedi dernier sur un banc de sable et présentant des brèches dans sa coque, contient 3500 tonnes de carburant. L'extraction du fuel lourd, priorité des garde-côtes britanniques, nécessite d'importants moyens industriels. Le combustible doit, notamment, être chauffé pour pouvoir être pompé. Les nappes d'hydrocarbures qui se sont échappées du Napoli, ces derniers jours, sont quant à elles composée de gasoil, beaucoup plus léger et se dispersant facilement. Néanmoins, et par précaution, mille mètres de barrages anti pollution ont été déployés autour du navire.
Présentant une importante gîte et embarquant initialement 2394 boites, le MSC Napoli a perdu, depuis son arrivée devant les côtes anglaises, plus d'une centaine de conteneurs, certains étant pillés sur les plages par les badauds. Le débarquement des boites restantes nécessitera d'importants moyens de levage (deux barges dont l'une équipée de grues) et devrait débuter ce week-end, mais pour un responsable des secours « toute l'opération pourrait durer un an ». Selon l'armateur, les conteneurs seront stockés dans le port voisin de Portland.
Construit en 1991, le navire a été abandonné en pleine tempête, jeudi dernier, par son équipage. Son assistance a nécessité l'intervention des deux plus puissants remorqueurs de la Marine nationale, les Abeille Bourbon et Abeille Liberté. Et si, ce matin, L'Abeille Bourbon a quitté la baie de Lyme et repris sa position d'alerte dans la zone maritime de la pointe de Bretagne, l'Abeille Liberté reste en baie de Lyme à la disposition des autorités maritimes britanniques.

Pollution en mer et accidents