Offshore
Les « ours polaires » de Greenpeace à l'abordage d'une plateforme de Statoil

Actualité

Les « ours polaires » de Greenpeace à l'abordage d'une plateforme de Statoil

Offshore

Deux militants de la branche norvégienne de l'organisation environnementale Greenpeace, déguisés en ours polaires, sont montés hier à bord de la plateforme pétrolière West Hercules de la compagnie norvégienne Statoil. Celle-ci se trouvait devant le port norvégien d'Oelen, en partance pour une campagne de forage en mer de Barents. But de l'opération : attirer l'attention du public sur les campagnes pétrolières dans les latitudes arctiques. Les deux « ours » ont quitté la plateforme sans incident dans l'après-midi.

Statoil, mais également Shell (associé avec Gazprom) et ExxonMobil (avec Rosneft), mènent des campagnes d'exploration pétrolière dans des latitudes très septentrionales et à de très grandes profondeurs. « Aucune compagnie pétrolière dans le monde n'est préparée aux conditions arctiques », estimeTruls Gulowsen, l'un des deux militants montés sur la plateforme. « Il est inacceptable que Statoil veuille jouer avec la sûreté et l'environnement dans ces régions arctiques vulnérables ».

Pour mémoire, Shell et Statoil ont, après des mois de tractations, obtenu un permis exploratoire au large de la terre de Baffin (Canada), dans des latitudes très élevées. Celles-ci n'ont, pour l'instant, pu être menées, notamment en raison des conditions météorologiques. Les campagnes en mer de Barents, qui doivent se dérouler en 2014, ont également pris plusieurs mois de retard.

Offshore | Toute l'actualité des plate-formes énergétiques