Croisières et Voyages
Les paquebots Marella Dream et Marella Celebration arrivent en Grèce
ABONNÉS

Actualité

Les paquebots Marella Dream et Marella Celebration arrivent en Grèce

Croisières et Voyages

Voilà encore deux candidats potentiels à la démolition suite à la crise que traverse l’industrie de la croisière à cause du Covid-19. Immobilisés ces dernières semaines au mouillage devant Malte, les deux plus vieux paquebots de la compagnie britannique Marella Cruises, filiale du groupe allemand TUI, ont repris la mer. Destination la Grèce, où ils sont en train d’arriver. Le Marella Celebration approchait hier du Pirée, d'abord suivi de près par le Marella Dream, qui s'est finalement positionné au sud-est du Péloponèse. A noter que deux autres paquebots se trouvent aussi dans le secteur, le Celebrity Constellation et l’Horizon de Pullmantur (dont l’avenir comme celui des Sovereign et Monarch est lui aussi incertain) qui est arrivé au Pirée hier après-midi.

Début mai, Marella Cruises avait annoncé que le Celebration, ancien Noordam d’Holland America Line sorti en 1984 des Chantiers de l’Atlantique, allait être prématurément retiré du service en raison de la crise sanitaire. Le vénérable navire, exploité depuis 15 ans par la compagnie britannique (ex-Thomson Cruises), pour le compte de laquelle il a accueilli plus de 500.000 passagers, devait être positionné à Dubrovnik pour l’été 2020 et l’été 2021, et opéré départ de Chypre et Dubaï pour la saison d’hiver.

 

Le navire en 2008 à Toulon sous le nom de Thomson Celebration (© JEAN-LOUIS VENNE)

Le navire en 2008 à Toulon sous le nom de Thomson Celebration (© JEAN-LOUIS VENNE)

 

Le Marella Celebration sera soit vendu à un autre opérateur, ce qui parait compliqué vu la situation actuelle, ou plus vraisemblablement envoyé à la démolition. Un sort qu’a connu fin 2018 son sistership, le Marella Spirit, sorti de Saint-Nazaire en 1983 sous le nom de Nieuw Amsterdam et dont le dernier propriétaire était le groupe chypriote Louis. Ces deux anciens navires d’HAL avaient été les premiers paquebots modernes produits à Saint-Nazaire. Longs de 214.6 mètres pour une largeur de 27.2 mètres et une jauge de 33.900 GT, ils pouvaient accueillir jusqu’à 1350 passagers (627 cabines), servis par plus de 500 membres d’équipage.

- Voir notre article sur l'histoire de l'ancien Nieuw Amsterdam

Quant au Marella Dream, à peine plus récent puisque sorti en 1986 du chantier allemand Meyer Werft sous le nom d’Homeric, puis exploité de 1988 à 2002 par HAL en tant que Westerdam, il s’agit de l’ancien Costa Europa, devenu en 2010 Thomson Dream puis en 2017 Marella Dream. Ce paquebot de 204 mètres et 54.700 GT compte 767 cabines. Affrété depuis 10 ans au groupe Carnival (maison-mère d’HAL et Costa), ce navire a des chances de sortir lui aussi de flotte à plus ou moins brève échéance. Mais il reste pour le moment programmé pour des croisières en Méditerranée au départ de Majorque pour le printemps et l’été 2021. Rien n’est annoncé ensuite pour le Marella Dream.

 

Le navire sous le nom de Thomson Dream (© MICHEL FLOCH)

Le navire sous le nom de Thomson Dream (© MICHEL FLOCH)

 

Pour mémoire, Marella Cruises compte quatre autres navires mis en service en 1995 et 1996 : les Marella Explorer (ex-Celebrity Century, ex-Mein Schiff 1) et Marella Explorer 2 (ex-Celebrity Galaxy, ex-Mein Schiff 2), deux paquebots de 77.000 GT et 1900 passagers, ainsi que les Marella Discovery (ex-Splendour of the Seas) et Marella Discovery 2 (ex-Legend of the Seas) deux autres jumeaux de 69.000 GT et 1800 passagers.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Le Marella Explorer (© MICHEL FLOCH)

Le Marella Explorer (© MICHEL FLOCH)

Le Marella Discovery (© MICHEL FLOCH)

Le Marella Discovery (© MICHEL FLOCH)