Pêche
Les pêcheurs bloquent quelques heures les ports du Nord-Pas-de-Calais

Actualité

Les pêcheurs bloquent quelques heures les ports du Nord-Pas-de-Calais

Pêche

Ils sont furieux et entendent bien le faire savoir. Les professionnels de la pêche de Boulogne-sur-Mer, Calais et Dunkerque ont opéré hier matin le blocus des grands ports de la région. Ils protestent contre les nouvelles recommandations de Bruxelles en matière de quotas de pêche. Mercredi, la Commission Européenne a proposé des restrictions supplémentaires afin de préserver la ressource. Elle souhaite notamment la diminution des jours de pêche et l’élargissement du maillage pour éviter la prise dans les filets des poissons les plus jeunes. Les pêcheurs ont finalement levé le blocus en fin de matinée pour faire place à une "opération escargot". Ils devaient se réunir hier soir en assemblée générale afin de décider des suites à donner au mouvement.

En Bretagne, Vendée et Pays Basque, les mesures suggérées par Bruxelles font également des remous. La Commission désire en effet que l’interdiction de la pêche à l’anchois dans le golfe de Gascogne soit maintenue et prolongée jusqu’à l’été prochain. Là encore, c'est la question de la pérennité des stocks qui est avancée. La mesure d'interdiction, entrée en vigueur le 1er juillet dernier, avait provoqué la colère des pêcheurs du littoral atlantique. Ces derniers, qui s'estiment lésés par rapports à leurs homologues espagnols, s'étaient rabattus sur le thon, avant que les producteurs ne leur demandent de cesser les prises, les capacités de production étant saturées.

Pêche