Construction Navale
Les pilotes de la Seine choisissent la nouvelle gamme de Sibiril et Delion

Focus

Les pilotes de la Seine choisissent la nouvelle gamme de Sibiril et Delion

Construction Navale
Vie Portuaire

Présentée lors du salon Navexpo de Lorient, au printemps dernier, la toute nouvelle pilotine en composite de 14.5 mètres développée par le chantier finistérien Sibiril Technologies et l’architecte Pierre Delion vient de remporter son premier succès commercial. C’est la station de la Seine qui a été séduite par le dernier-né d’une gamme équipée d’une propulsion IPS de Volvo Penta et conçue pour pouvoir effectuer par tous les temps les missions d’une unité plus grande. La future pilotine normande, livrable au printemps 2018, a ainsi pour ambition d’égaler les performances d’une vedette d'au moins 16 mètres.

Succès de la première vedette cherbourgeoise

Le premier modèle de ce type dessiné par Pierre Delion et réalisé par Sibiril Technologies a été livré en 2014 aux pilotes de Cherbourg. Une vedette de 12 mètres optimisée pour pouvoir effectuer le travail d’un bateau de 14 mètres. « La CH4 a été imaginée pour pouvoir sortir par beau et mauvais temps, avec comme objectif que ce soit la dernière vedette à rentrer au port quand les conditions météo sont difficiles. Les pilotes de Cherbourg avaient initialement prévu de s’en servir en appui de leurs plus grosses vedettes mais, finalement, la CH4 est utilisée 70% du temps et la station a réalisé une économie de carburant de 50% par an », se félicite Tristan Pouliquen, président du Directoire de Sibiril Technologies.

 

La pilotine CH4 de la station de Cherbourg (© SIBIRIL TECHNOLOGIES)

La pilotine CH4 de la station de Cherbourg (© SIBIRIL TECHNOLOGIES)

Un bateau sûr, robuste et économe

Pour y parvenir, un important travail a été mené sur le design, avec une carène adaptée à la navigation par tous les temps, une judicieuse répartition des masses offrant au bateau une excellente assise et lui permettant de bien franchir la mer. « Le dessin de la carène ne doit pas être dicté par ce que l’on a envie de voir mais ce dont on a besoin. Le centre de gravité est par exemple très important sur le longitudinal et, quand on conçoit un bateau, on commence par positionner ce centre de gravité, autour duquel on dessine la carène en fonction des caractéristiques souhaitées », souligne Pierre Delion. Si la nouvelle gamme développée en

Pilotage et pilotes maritimes | Actualité du pilotage Sibiril Technologies | Toute l'actualité du chantier naval de Carantec