Marine Marchande

Actualité

Les pilotes rochelais baptisent l'Armeria 014

Marine Marchande

Cela fera un an, en juin prochain, que les huit pilotes de la station La Rochelle-Charente ont accueilli leur nouvelle pilotine. Comme il ne fallait pas faillir à la tradition, ils ont profité d’une réunion du bureau fédéral du pilotage maritime pour l’inaugurer comme il se doit le 24 mars, en présence de Valérie Fernandes, vice-présidente du Conseil de développement du port de La Rochelle et marraine de l’Armeria 014.

 

L'Armeria 014, pavoisée pour son baptême (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Thierry Warion, président de la station de La Rochelle Charente et Valérie Fernandes, marraine de l'Armeria 014 ( © M&M - C.BRITZ)

 

La pilotine, construite sur des plans du cabinet d’architecture navale morbihanais Pantocarène, a été livrée avec quelques mois de retard – le 014 correspondant à l’année 2014, à laquelle le bateau devait initialement entrer en flotte -  par les chantiers Bernard de Locmiquelic. « On l’a un peu attendue, mais ça valait le coup », sourit Régis Buray, le pilote qui a suivi le chantier de construction de la nouvelle vedette de 13.60 mètres.

 

(© PILOTAGE DE LA ROCHELLE CHARENTE)

(© PILOTAGE DE LA ROCHELLE CHARENTE)

(© PILOTAGE DE LA ROCHELLE CHARENTE)

 

« Nous avons choisi ce modèle, parce qu’il avait déjà été éprouvé par d’autres stations et que sa taille correspond à nos besoins. Ici, nous sommes relativement protégés pour les manoeuvres et n’avons pas besoin de très grosses pilotines. Nous avons donc pris le plus petit modèle de la gamme Pantocarène qui avait déjà été construit ». Le retour d’expérience est très positif tant au niveau de la stabilité, des manœuvres que de la motorisation (deux moteurs Scania de 450 chevaux), qui propulsent le bateau à 25 nœuds. « Si nous devions en refaire une tout de suite, je pense que nous choisirions les mêmes options ».

Un point de vue partagé par Thierry Warion, président de la station. «En effet, ce modèle présente une évolution significative dans notre matériel naval, en ayant ainsi un moyen efficace tout  à fait adapté à notre zone de pilotage au comportement nautique reconnu. D’importantes améliorations ont été apportées en matière de réduction du niveau sonore et des vibrations dans la timonerie suspendue. Les équipements de sécurité ont été aussi spécialement étudiés, ainsi que ceux fiabilisant t la phase délicate d’embarquement du pilote. Les réductions de consommation obtenues par les performances de la carène et les évolutions de la motorisation correspondent également au cahier des charges afin de répondre aux éléments de la charte de développement durable des entreprise de la place portuaire rochelaise, en vigueur à la station.  Cette nouvelle vedette, investissement conséquent et en nette progression réalisé avec la confiance des communautés portuaires de La Rochelle (GPMLR) et des ports de  Rochefort – Tonnay Charente, permet d’accompagner le développement de ces places portuaires, en améliorant la qualité du service du pilotage de La Rochelle-Charente. »

 

(© PILOTAGE DE LA ROCHELLE CHARENTE)

Les moteurs Scania de 450 chevaux (© PILOTAGE DE LA ROCHELLE CHARENTE)

 

L’Armeria 014 a rejoint l’Armeria 007, sa petite sœur en alu de 11.80 mètres qui peut monter à 32 nœuds. La flottille, armée par 7 patrons-mécanicien-n-e-s, est désormais au complet. Contrairement à ses prédécesseurs qui effectuaient un service de 14 ans, l’Armeria 014 devrait être remplacée au bout de 12 ans.

Pilotage Port de La Rochelle