Vie Portuaire
Les ports de l’Adriatique : Entre ambitions et contraintes

Analyse

Les ports de l’Adriatique : Entre ambitions et contraintes

Article gratuit
Vie Portuaire

La mer Adriatique est une partie conséquente de la mer Méditerranée. Située entre la péninsule italienne au Nord et à l’Ouest et la péninsule balkanique à l’Est, elle est ouverte par le canal d’Otrante au Sud. Six Etats la bordent : l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et l’Albanie. Cet espace adriatique connaît des développements maritimes et portuaires intéressant de nombreuses filières, des vracs secs aux vracs liquides en passant par les conteneurs et les lignes de rouliers. Mais les trafics passagers, rouliers et croisières, sous influence du secteur touristique hyper développé et du voisin grec, restent le trait marquant de cette zone. Les acteurs institutionnels et portuaires locaux lui prêtent également de grandes ambitions dans la polarisation du système de transport européen et plus précisément dans la hiérarchisation des points d’entrée portuaires sur le vieux continent.

L’Institut Supérieur d’Economie Maritime (ISEMAR) s’est penché sur les problématiques des ports de la mer Adriatique.

 

- LIRE LA NOTE DE SYNTHESE DE L’ISEMAR

___________________________________________

L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

Les analyses de l'ISEMAR