Energies Marines
Les premiers champs éoliens offshores français attribués

Actualité

Les premiers champs éoliens offshores français attribués

Energies Marines

Le ministère de l'Industrie a annoncé ce vendredi le résultat de l'appel d'offres portant sur la réalisation des premiers parcs éoliens offshores en France. Cinq zones étaient concernées. Le consortium emmené par EDF Energies Nouvelles se taille la part du lion, en décrochant trois des quatre sites sur lesquels il était en lice : Guérande, Courseulles-sur-Mer et Fécamp. En revanche, c'est sont concurrent Iberdrola qui a été retenu pour le futur champ de Saint-Brieuc. Enfin, le site du Tréport a été déclaré infructueux, ce qui était attendu.

Naissance d'une nouvelle filière industrielle

Pour mémoire, les différents projets devraient engendrer un investissement de près de 10 milliards d'euros. Les quatre champs sélectionnés doivent permettre d'installer entre 1.8 et 2.25 GW (420 à 750 MW pour Guérande, 480 à 500 MW pour Saint-Brieuc, 420 à 500 MW pour Courseulles et 480 à 500 MW) pour Fécamp. Cela représente 75 à 100 éoliennes de 5 à 6 MW sur chaque parc. Pour mener à bien ce projet, chaque consortium prévoit de développer une filière industrielle. Allié à EDF EN, Alstom prévoit de construire une nouvelle usine à Saint-Nazaire pour la fabrication d'Haliade 150, sa nouvelle turbine de 6 MW. Un autre site doit être implanté

Energies Marines Renouvelables