Offshore
Les résultats de Bourbon en forte progression depuis le début de l'année

Actualité

Les résultats de Bourbon en forte progression depuis le début de l'année

Offshore

Le groupe maritime français, qui bénéficie d'un environnement favorable dans le secteur pétrolier, a vu son chiffre d'affaires augmenter significativement depuis le début de l'année. Sur les 9 premiers mois de 2011, Bourbon a généré 734.9 millions d'euros, soit 17% de plus que sur la même période de l'année précédente. Le troisième trimestre a conforté la tendance enregistrée depuis janvier, avec un chiffre d'affaires de 42.3 millions d'euros, soit 14% de mieux qu'au T3 2010 et 2% de plus qu'au second trimestre de cette année. La croissance est portée par la hausse des tarifs journaliers des navires, un meilleur taux d'utilisation de la flotte et la très forte augmentation de l'activité des unités de la division Marine Services travaillant sur l'offshore continental (174.8 millions d'euros de janvier à septembre, soit 62% de mieux que sur la même période de 2010). Les résultats sont également à la hausse sur le segment du transport de personnels (crew boats) et des activités sous-marines (Subsea). « Dans un environnement pétrolier favorable, le prix du baril de brent (113 US dollars sur le trimestre) se maintient à un niveau élevé et la reprise de l'activité en mer du Nord est survenue préalablement à la remontée progressive des tarifs des navires offshore dans le monde. Les perspectives d'évolution des taux d'utilisation et des tarifs journaliers demeurent favorables sur le quatrième trimestre, en offshore profond ainsi qu'en offshore continental », estime le directeur général de Bourbon. Selon Christian Lefèvre, l'entrée en flotte de nouvelles générations de navires est une réussite : « Fort du succès de notre série Bourbon Liberty auprès des clients pétroliers, Bourbon est et devrait rester parmi les premiers opérateurs de services à bénéficier de cette reprise. Toutefois, la performance financière de Bourbon ne sera impactée que progressivement au rythme des renouvellements de contrats et sera pondérée par les coûts de mise en service des nouveaux navires ».
Fin septembre, le groupe alignait une flotte de 435 navires, soit 70 navires dans l'offshore profond (nombre identique par rapport à la fin du troisième trimestre 2010), 91 navires dans l'offshore continental (+18 navires/T3 2010), 257 crew boats (+21 navires) et 17 navires subsea (+1 navire). Et les entrées en service de nouvelles unités vont se poursuivre à un rythme soutenu puisque, dans le cadre de son plan « Bourbon 2015 Leadership Startegy », le groupe français compte porter sa flotte à 600 unités d'ici 2015.

BOURBON