Vie Portuaire
Les Riviera et Sirena rénovés à Marseille

Actualité

Les Riviera et Sirena rénovés à Marseille

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Chantier Naval de Marseille a accueilli coup sur coup deux opérations de rénovation sur des paquebots de la compagnie américaine Oceania Cruises. Les travaux, qui ont porté sur des interventions techniques et surtout des remises à neufs des espaces publics et cabines, se sont déroulés dans la forme 8. Le Riviera, navire de 238 mètres, 68.000 GT de jauge et 632 cabines sorti en 2012 des chantiers italiens Fincantieri, a été le premier à bénéficier de cette modernisation. Il est resté à Marseille du 17 au 25 avril. Puis ce fut au tour du Sirena de passer en cale sèche du 6 au 18 mai. Ce petit paquebot de 181 mètres, 30.277 GT et 342 cabines fait partie des quatre unités de la classe R exploitées par Oceania Cruises. Il s’agit de l’ex-R Four livré en 1999 par les Chantiers de l’Atlantique et repris en 2016.

Le Riviera et le Sirena ont été rénovés dans le cadre du programme OceaniaNEXT, qui vise à rafraîchir ces navires, leur permettre de conserver des standards très élevés et élargir l’expérience offerte aux clients avec différentes nouveautés. Certains espaces sont réaménagés et complètement redécorés, comme un tout nouvel espace café et l’ajout d’un nouveau salon sur le pont 14 à bord du Riviera. Ce navire a également vu ses cabines rénovées, voire complètement remises à neuf pour les plus grandes suites.

 

Nouveau bar Barista's Café sur le Riviera (© : OCEANIA CRUISES)

Nouveau bar Barista's Café sur le Riviera (© : OCEANIA CRUISES)

 

 

Nouveau Owner Suite sur le Riviera (© : OCEANIA CRUISES)

Nouveau Owner Suite sur le Riviera (© : OCEANIA CRUISES)

 

Il en va de même pour le Sirena, dont les cabines, salons et autres espaces publics ont été refaits, avec par exemple le remplacement de près de 3000 chaises et canapés, ou encore 2000 luminaires. C’est le second navire de cette série à bénéficier du programme OceaniaNEXT, le premier ayant été l’Insigna en décembre 2018. Ce sera au tour du Regatta en septembre prochain puis du Nautica en juin 2020. Rien que pour ces quatre bateaux de la classe R, l’investissement s’élève à 100 millions de dollars.

Quant au sistership du Riviera, le Marina (mis en service en 2011), il recevra les améliorations de son cadet en mai 2020.

On ne sait pas encore où les travaux seront réalisés mais il est évident que Marseille se positionne pour les navires qui seront exploités en Méditerranée avant ou après leur arrêt technique.

A noter enfin que pendant les travaux du Sirena, le personnel et les sous-traitants d’Oceania Cruises ont été logés sur le ferry Rhapsody (ex-Napoléon Bonaparte), spécialement affrété par la compagnie pour servir de bateau hôtel à Marseille.

 

Port de Marseille