Marine Marchande
Les rouliers d'Airbus tournent à plein régime

Actualité

Les rouliers d'Airbus tournent à plein régime

Marine Marchande

Bonne nouvelle pour la flotte de navires rouliers exploitée pour le compte d'Airbus. Après trois années compliquées, consécutives aux problèmes rencontrés par l'avionneur sur le programme A380, la situation s'est considérablement améliorée ces derniers mois. La production du gros porteur européen est montée en puissance, nécessitant l'exploitation simultanée des Ville de Bordeaux, City of Hamburg et Ciudad de Cadiz. Le premier, faute d'activité, avait été désarmé de nombreux mois en 2009/2010. Les trois navires, entrés en service en 2005 pour le Ville de Bordeaux et en 2009 pour les deux autres, appartiennent à Louis Dreyfus Armateurs et Leif Höegh. Battant pavillons français, ils sont exploités par LDA pour le compte d'Airbus. Ces navires sont chargés d'acheminer les éléments d'avions produits dans les différentes usines du groupe. Les rouliers effectuent donc la navette traditionnelle entre Hambourg, Mostyn, Saint-Nazaire, Pauillac et Cadix. Mais on les voit aussi en Italie. Ils vont, en effet, chercher à Naples des pièces de l'A380 produites par Alenia. Par ailleurs, l'ouverture d'un nouveau site Airbus en Tunisie, l'an dernier, pourrait bien accentuer cette présence de la flotte en Méditerranée. Surtout que les rouliers ne sont pas uniquement concernés par l'A380. Ainsi, en 2010, le City of Hamburg a embarqué en Espagne, pour la première fois, une voilure du nouvel avion de transport militaire A400M, qui va entrer dans la phase de production en série. De plus, alors qu'aucun successeur n'est encore prévu pour l'A300-600ST Beluga, l'avion cargo d'Airbus servant depuis 1995 à transporter des tronçons d'appareils, la solution maritime semble avoir de beaux jours devant elle. D'autant que l'activité d'Airbus ne cesse d'augmenter. Ainsi, la cadence augmente non seulement pour l'A380, mais aussi sur les chaînes d'A330. Et l'avionneur, qui travaille sur le futur A350, rencontre aussi un très gros succès avec l'A320 Neo, dont 1200 exemplaires ont été vendus en moins de 9 mois. Airbus prévoit d'ailleurs, en 2012, de produire 42 A320 par mois, ce qui constituera pour le groupe un record.

Louis Dreyfus Armateurs