Défense
Les Scorpène brésiliens seront équipés du système Contralto

Actualité

Les Scorpène brésiliens seront équipés du système Contralto

Défense

Le système de lutte anti-torpille de nouvelle génération développé par DCNS équipera les quatre sous-marins du type Scorpène commandés par le Brésil. Ce pays sera, ainsi, le premier client export du Contralto-S, dont seront également dotés les sous-marins français. Reposant sur un concept de « confusion/dilution », le système, intégré au système de combat du bâtiment, propose en fonction de la situation tactique différentes manœuvre évasives, ainsi que le déploiement de nouveaux leurres Canto-S, produisant chacun une multitude de cibles acoustiques fictives suffisamment crédibles pour être analysées par les torpilles assaillantes. Celles-ci doivent alors traiter une somme colossale d’informations afin de repérer leur cible, laissant le temps au sous-marin de s’éloigner de la menace.

 

 

Le système Contralto (© : DCNS)

Le système Contralto (© : DCNS)

 

 

Actuellement en construction dans le nouveau chantier d’Itaguai, le premier Scorpène brésilien doit débuter ses essais en mer en 2016, sa livraison étant prévue mi-2017. Les trois sous-marins suivants seront livrés au rythme d’une unité tous les 18 mois, soit, normalement, début 2019, mi-2020 et début 2022.

Longs de 76 mètres pour un déplacement en plongée de plus de 2000 tonnes, ces bâtiments seront les plus gros de la famille Scorpène, qui a également été adoptée par le Chili (2 bâtiments), la Malaisie (2)  et l’Inde (6). L’augmentation de la taille permet notamment d’accroître les réserves en combustible et en vivres, afin de gagner en autonomie, condition impérative compte tenu de l’étendue des eaux brésiliennes. Armés par un équipage de 45 hommes, les « S-BR », comme on les appelle, disposeront de 6 tubes de 533mm permettant de mettre en œuvre 12 torpilles lourdes F21 et missiles antinavire Exocet SM 39. 

Marine brésilienne Naval Group (ex-DCNS)