Croisières et Voyages
Les Sovereign, Monarch et Horizon reprennent la mer sans destination
ABONNÉS

Actualité

Les Sovereign, Monarch et Horizon reprennent la mer sans destination

Croisières et Voyages

Appartenant au groupe américain RCCL, les trois paquebots qui étaient exploités par la compagnie espagnole Pullmantur, placée en redressement judiciaire la semaine dernière, ont repris la mer. Arrivés les 15 et 16 juin à Naples, les Monarch et Sovereign sont repartis du port italien les 29 et 30 juin. Ils font maintenant des « ronds dans l’eau » entre la Sicile et la Tunisie. Quant à l’Horizon, qui avait effectué le mois dernier une opération de rapatriement de membres d’équipage indiens depuis les Emirats arabes (où le navire était immobilisé depuis mars) jusqu'à Mumbai, il s’était ensuite repositionné dans le port omanais de Salaalah. Dont il est parti le 25 juin pour remonter la mer Rouge et revenir en Méditerranée via Suez, où il est en passe d'arriver. Pour l’heure, aucune destination finale n’est annoncée pour ces trois navires mais le fait qu’ils fassent mouvement ensemble sans espoir de reprise d’activité à court terme interpelle. Certaines sources supputent qu’ils retourneraient chez leurs anciens opérateurs au sein du groupe RCCL, en l’occurrence Royal Caribbean International pour les Sovereign et Monarch, et Celebrity Cruises pour l’Horizon. Une hypothèse qui parait fort peu probable, en tous cas en vue d'une ré-exploitation, compte tenu de leur âge et de leur état, qui nécessiterait en cas de transfert de très lourds investissements pour les remettre aux standards de leurs anciennes compagnies. D’où, plutôt, la crainte de voir ces paquebots terminer prématurément leur carrière à la démolition. S’ils demeurent en Méditerranée ou y reviennent, leur déconstruction pourrait intervenir logiquement en Turquie. Il pourraient aussi, dans l'attente d'une décision, rejoindre éventuellement Malte où son déjà en attente au large de l'île deux vieilles unités du groupe TUI, les Marella Dream et Marella Celebration. 

Livrés en 1987 et 1991 par les Chantiers de l’Atlantique, les Sovereign et Monarch sont des paquebots de 268 mètres, 74.000 GT et 2700 passagers. Ils ont quitté Royal Caribbean pour être transférés chez Pullmantur en 2008 et 2013. Quant à l’Horizon, navire de 208 mètres, 47.200 GT de jauge et 1800 passagers, il a été livré en 1990 par le constructeur allemand Meyer Werft. Il a été exploité jusqu’en 2009 par Celebrity Cruises avant de rejoindre la compagnie espagnole. Cela avait été le cas deux ans plus tôt pour son sistership, le Zenith (1990) qui a été vendu en 2019 à Peace Boat et est actuellement désarmé en Grèce.

Au-delà des trois unités qui étaient exploitées par Pullmantur se pose également la question de l’avenir de deux autres vétérans de Royal Caribbean International qui ont assez curieusement rejoint l’Europe au mois de mai. Il s’agit du Majesty of the Seas (1992), sistership des Sovereign et Monarch, dernier du célèbre trio construit à Saint-Nazaire il y a trois décennie, à avoir été maintenu au sein de la compagnie américaine. Et l’Empress of the Seas (211 mètres, 48.500 Gt, 1840 passagers), né lui-aussi dans l’estuaire de la Loire à la même époque (1990). Après avoir participé aux opérations de rapatriement des personnels de la compagnie depuis les Etats-Unis vers l’Europe, ils sont maintenant en attente au Royaume-Uni.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Royal Caribbean