Divers
Les spécificités du modèle de développement des ports chinois

Analyse

Les spécificités du modèle de développement des ports chinois

Divers

Ce mois-ci, l’Institut Supérieur d’Economie Maritime (ISEMAR), analyse le modèle de développement des ports chinois. La géographie économique mondiale est mouvante et le transport maritime en est, naturellement, son reflet. Les choix politiques sont un des moteurs des mutations. L’adoption par la Chine d’une partie des principes de l’économie de marché a, ainsi, bouleversé le pays mais, au-delà, l’économie industrielle et marchande à l’échelle de la planète entière. Les échanges chinois sont donc devenus l’un des moteurs de l’industrie maritime. Les ports chinois sont, pour différentes raisons, le point d’origine historique et géographique de ce phénomène et témoignent de l’extraordinaire développement de la Chine. Ce développement repose sur une utilisation bien particulière de deux systèmes que l’on juge souvent contradictoire, l’interventionnisme de l’Etat et le financement capitaliste. En mai 2006, l’ISEMAR a accompagné la région Pays de la Loire à Qingdao et ainsi pu découvrir l’extraordinaire développement maritime de la Chine et de son outil portuaire (lire ci-contre).

_______________________________________________


L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR

 

Les analyses de l'ISEMAR