Vie Portuaire
Les terminaux méthaniers français quasiment à sec

Actualité

Les terminaux méthaniers français quasiment à sec

Vie Portuaire

Depuis le 12 octobre, les trois terminaux méthaniers français font l'objet d'une grève reconductible dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites. On a appris hier que la situation devenait très tendue au niveau des stocks. Ainsi, le terminal de Montoir-de-Bretagne serait à sec demain et celui de Fos-Tonkin dimanche. Un peu mieux loti, le nouveau terminal de Fos-Cavaou tournerait au ralenti, avec une toute petite émission de 300m3 par heure de Gaz Naturel Liquéfié. Mais le mouvement de grève empêche les navires méthaniers de recharger les cuves.
En attendant que les terminaux portuaires fonctionnent normalement, GDF Suez devrait pouvoir compter sur ses sites de stockage souterrains et sur les approvisionnements par gazoducs.

Engie (ex-GDF Suez)