Défense
Les vieilles coques de la marine s’accumulent au Havre

Actualité

Les vieilles coques de la marine s’accumulent au Havre

Défense

La zone située à l'entrée du canal de Tancarville a en ce moment un petit air de Landévennec. Le paysage en moins, c’est en effet un véritable petit cimetière marin qui s’est provisoirement constitué en quelques semaines le long des quais. On y trouve l'ex-Boudeuse, un ancien patrouilleur du type P400 et cinq vieux transrades remorqués depuis Brest, ainsi que l’ex-gabarre La Persévérante, récemment arrivée de Toulon. Ils font partie d’un lot de 18 anciens bâtiments de la Marine nationale dont la déconstruction a été confiée au chantier havrais Gardet et Debezenac, qui doit mener à bien le démantèlement des coques grises d’ici deux ans.  

 

L'ex-Persévérante au Havre (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Persévérante au Havre (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Persévérante au Havre (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Persévérante au Havre (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Persévérante au Havre (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Persévérante au Havre (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-transrades (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-transrades (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-transrades (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-transrades (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-P400 (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-P400 (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-P400 (© : FABIEN MONTREUIL)

Ex-P400 (© : FABIEN MONTREUIL)

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française