Croisières et Voyages
Les voyages en cargo attirent toujours

Actualité

Les voyages en cargo attirent toujours

Croisières et Voyages

Alors que l'industrie de la croisière explose, les voyages en cargo comptent toujours de nombreux adeptes. Ainsi, chaque année, plusieurs centaines de Français choisissent d'embarquer sur un roulier ou un porte-conteneurs. Tours du monde de 80, 100 ou 120 jours, découverte de l'Asie, de l'Amérique latine, des Etats-Unis, du Canada ou de l'Afrique ; traversée vers Israël... Les possibilités semblent inépuisables, la diversité des destinations surfant sur l'essor du transport maritime. Toutefois, si le nombre de lignes et de navires en flotte s'est démultiplié ces dernières années, tous les armements n'accueillent pas de passagers à bord de leurs bateaux. Afin de s'y retrouver dans le maquis des lignes et des possibilités offertes, le conseil d'un professionnel est vivement recommandé. Installée à Paris, Mer et Voyages est l'une des seules agences spécialisées dans ce type de traversées. Depuis 17 ans, cette structure, dirigée par Françoise de Tailly, a fait voyager plus de 3500 personnes.

Un navire de l'armement italien Grimaldi (© : GRIMALDI)
Un navire de l'armement italien Grimaldi (© : GRIMALDI)

Beaucoup de récidivistes

« Nous proposons des voyages sur mesure. Il y a beaucoup de types de bateaux différents et énormément de questions de la part des clients. Ceux-ci sont des gens qui aiment la mer, et nous avons beaucoup de récidivistes. Souvent, ils viennent d'abord quelques jours, pour essayer, puis recommencent pour des durées plus longues », explique Françoise de Tailly. Pour effectuer ce type de traversées, il faut avoir du temps devant soi, de nombreux voyages durant plusieurs mois. « En moyenne, un tour du monde dure 80 jours, mais nous pouvons proposer des voyages de 120 jours. Pour faire le tour de l'Amérique latine, il faut compter 60 jours ». Côté tarifs, il faut compter une centaine d'euros par jour. A ce prix là, le passager est « nourri, logé et blanchi », ne restant à sa charge que les frais d'acheminement jusqu'aux ports d'embarquement et de débarquement. Quand ils arrivent à la gare ou à l'aéroport, on leur conseille de prendre un taxi, ces derniers connaissant le dédale des terminaux, qui sont par ailleurs plus difficiles d'accès aujourd'hui pour des questions de sûreté. Côt