Histoire Navale
L'escorteur d'escadre Maillé Brézé s'offre une cure de jouvence à Saint-Nazaire

Actualité

L'escorteur d'escadre Maillé Brézé s'offre une cure de jouvence à Saint-Nazaire

Histoire Navale

Depuis une semaine, l'escorteur d'escadre Maillé Brézé est en carénage à Saint-Nazaire (voir toutes les photos dans cet article). Vendredi dernier, l'ancien bâtiment de la Marine nationale, désarmé en 1988 et transformé depuis en musée à Nantes, a quitté la Cité des Ducs de Bretagne. Dans une froide mais très belle matinée d'hiver, le navire, tiré par les remorqueurs Croisic et Aturri, a quitté le quai de l'Anguillon, défilé devant l'île de Nantes puis évité devant le petit port de Trentemoult. Repositionné dans le « sens de la marche », le Maillé Brézé a, majestueusement, descendu la Loire pour arriver dans l'estuaire et s'engager, une cinquantaine de kilomètres plus loin, dans le sas donnant accès au bassin de Penhoët, à Saint-Nazaire. De là, l'escorteur d'escadre est entré en cale sèche.

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Une opération délicate

Cela fait deux ans que le Maillé Brézé doit gagner Saint-Nazaire pour passer en cale sèche. Le transfert a, néanmoins, été plusieurs fois reporté. Problèmes d'assurances, grève des agents du port, intervention technique sur le sas de l'écluse nazairienne, indisponibilité des formes de radoub... Les reports se sont succédés. Jusqu'à la semaine dernière. Bien que déjà réalisé une fois à Saint-Nazaire en 1997, le passage au bassin du Maillé Brézé s'est, cette fois, révélé plus compliqué. Comme il y a 13 ans, le navire devait, en effet, subir son carénage dans la forme 1, adaptée à sa coque, longue et très effilée. Seulement voilà, cette forme est bloquée depuis bientôt un an et demi par l'Aspet. Le 24 juillet 2009, ce cargo libérien, victime d'une voie d'eau, avait réussi à rejoindre in-extremis le port. Pour éviter qu'il coule, un transfert dans la forme 1 avait été décidé. Toujours au sec et toujours en attente de réparations pour, au moins, pouvoir flotter, l'Aspet s'est transformé en véritable boulet pour le port de Nantes Saint-Nazaire et les entreprises locales du secteur de la réparation navale. Aucune solution n'ayant encore été trouvée, le Maillé Brézé a donc été contraint d'entrer dans la forme 3, beaucoup plus large. Pour que le bateau, une fois au sec, soit soutenu sur sa ligne de tins, un imposant accorage a été mis en place. Sur chaque bord, 7 imposantes pièces de bois, longue de 10 mètres et pesant 900 kilos, ont été positionnées entre la coque et le bord de la forme.

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire  (© : NANTES MARINE TRADITION)
Le Maillé Brézé à Saint-Nazaire (© : NANTES MARINE TRADITION)

Une première depuis 13 ans

Tous les 10 ans, le Maillé Brézé doit subir un carénage décennal, durant lequel une commission de sécurité réalise une expertise de la coque. Et c'est l'occasion, au passage, de se refaire une beauté. La carène ayant été sablée en 1997 et le navire étant resté à quai, les oeuvres vives (parties immergées) subissent un lavage sous pression avant d'être recouvertes d'une couche de peinture antifooling. Les oeuvres mortes, quant à elles, sont régulièrement entretenues lorsque le Maillé Brézé est à flot à Nantes. Ainsi, en 2008, la mâture a été totalement repeinte et, cette année, les superstructures ont eu droit à un bon coup de pinceau. Malgré son âge, le Maillé Brézé a donc encore fière allure. « Il est en très bon état. L'extérieur a été récemment repeint et l'intérieur est en parfait état », se félicite Jean-François Lhotelier, de Nantes Marine Tradition. Propriétaire de l'escorteur d'escadre, qu'elle a acquis pour le franc symbolique auprès de la Marine nationale, cette association, forte de 250 membres, s'est employée à lz maintenir en état. Grâce aux soins prodigués par une vingtaine de bénévoles, les machines sont, par exemple, dans un état remarquable, encore plus belles qu'il y a 20 ans. Classé monument historique, le Maillé Brézé bénéficie également du soutien de l'Etat et des collectivités locales. Ainsi, le carénage, d'un coût de 147.000 euros, est financé à 50% par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), 20% par la région des Pays-de-la-Loire, 20% par le département de la Loire-Atlantique et 10% par la Ville de Nantes. Il doit être achevé dans une semaine, le Maillé Brézé devant remonter la Loire vendredi prochain.

Le Maillé Brézé en 1964  (© : NETMARINE.NET)
Le Maillé Brézé en 1964 (© : NETMARINE.NET)

Le Maillé Brézé en 1969  (© : NETMARINE.NET)
Le Maillé Brézé en 1969 (© : NETMARINE.NET)

Découvrir la vie embarquée d'il y a 50 ans

Dernier bâtiment de surface la Marine nationale transformé en musée, le Maillé Brézé a été mis sur cale à Lorient en 1953. Lancé l'année suivante, ce navire de 132.5 mètres pour plus de 3700 tonnes en charge fut mis en service en mai 1957. Septième d'une série de 18 escorteurs d'escadre, héritiers des derniers contre-torpilleurs des années 30, le Maillé Brézé comptait, à l'origine, un armement concentré sur une artillerie de 127mm et 57mm, ainsi que des tubes lance-torpilles. Profondément refondu entre 1968 et 1971, le bâtiment a, comme quatre de ses sisterships, été transformé en escorteur d'escadre anti-sous-marin. A cet effet, ses équipements électroniques et son armement ont été totalement modifiés. il a reçu un sonar remorqué, un système Malafon (planeur porte-torpille), un lance-roquette de 375mm et six tubes pour torpilles L3. L'artillerie se limitait, à l'issue de cette modernisation, à deux tourelles de 76mm, ainsi que deux canons de 20mm. A bord, plus de 260 marins étaient nécessaires pour la mise en oeuvre de la plateforme et de l'armement. La visite du Maillé Brézé, accessible au public depuis 1988, est une occasion unique de découvrir ce que pouvaient être la vie à bord d'un tel bâtiment et les avancées technologiques de l'époque, notamment en matière de lutte anti-sous-marine. Amarré depuis 22 ans au quai de l'Aiguillon, à Nantes, le Maillé Brézé suscite, d'ailleurs, toujours autant d'intérêt. Même après deux décennies, la fréquentation se maintient aux alentours de 22 à 23.000 visiteurs par an.

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Le Maillé Brézé durant son transit  (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)
Le Maillé Brézé durant son transit (© : MER ET MARINE - GROIZELEAU/WISNIEWSKI)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française