Croisières et Voyages
L’Espagne ferme ses ports aux liaisons ferries avec l’Italie et à tous les paquebots

Actualité

L’Espagne ferme ses ports aux liaisons ferries avec l’Italie et à tous les paquebots

Croisières et Voyages

Face au coronavirus, plusieurs villes catalanes situées près de Barcelone venant d'être mises en quarantaine, le gouvernement espagnol a décidé hier de fermer à compter de ce vendredi les ports du pays aux navires à passagers assurant les liaisons avec l'Italie (Gênes, Livourne, Civitavecchia, Porto Torres) et à l’ensemble des paquebots qui devaient y faire escale. Une mesure qui court à ce stade jusqu’au 26 mars et pourra si besoin être étendue de 14 jours. Finalement, le paquebot Costa Smeralda, en tête de ligne à Barcelone et qui y a embarqué plusieurs centaines de passagers (en particulier de nationalité espagnole) le 9 mars, n'a pas été autorisé à les débarquer lundi. Ils quitteront donc le navire dimanche à Marseille, avec l'ensemble des passagers encore présents à bord, puis seront rapatriés en Espagne. Il sera ensuite mis à l’arrêt, comme annoncé dès mardi par Costa Croisières. Quant au MSC Grandiosa, l’autre grand paquebot exploité cet hiver en Méditerranée occidentale, il est justement arrivé hier dans le port catalan et n'en est reparti qu'après minuit, cap sur Marseille où il doit arriver ce vendredi. Jusqu’ici, MSC Cruises a tenté de le maintenir en activité. Mais faute d’être en mesure d’assurer un itinéraire entre l'Italie, l’Espagne et la France, le MSC Grandiosa va se retrouver par la force des choses arrêté lui aussi. Plusieurs centaines de membres d'équipage auraient été débarquées à Barcelone hier pour rentrer chez eux, la croisière devant débuter ce vendredi au départ de Marseille devant être logiquement annulée. Quant au MSC Opera, bloqué dans le port de Gênes, ses croisières sont suspendues jusqu'au 21 avril. Des réflexions sont en cours pour que les autorités italiennes puissent éventuellement se servir de ce paquebot comme d'un navire hôpital

Avec tous les ports italiens et désormais espagnols fermés, il ne reste plus que la France à autoriser encore les escales de paquebots en Méditerranée occidentale (Monaco a aussi fermé son port aux croisières). Mais il est probable que l’Hexagone suive cette voie dans les jours à venir. Et de toute façon, il ne va plus y avoir grand monde à accueillir compte tenu de l’arrêt probable de l’activité croisière en Méditerranée (décision déjà prise par plusieurs compagnies, dont Costa) et probablement dans toute l’Europe. La Norvège a, par exemple, commencé à fermer certains de ses ports et impose des mesures de quatorzaine à tous les étrangers arrivant dans le pays. Viking Cruises et Princess Cruises ont annoncé hier suspendre l'ensemble de leurs opérations dans le monde, Virgin Cruises renvoyant le début de l'activité commerciale de son premier paquebot, fraîchement livré, au mois de juillet. 

A noter également que la Martinique, qui fait face à la confirmation de cas de coronavirus à bord du paquebot Costa Magica, interdit désormais les escales de navires embarquant plus de 1000 personnes (équipage et passagers). 

 

 

Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime