Défense
L'Espagne n'a plus que deux sous-marins

Actualité

L'Espagne n'a plus que deux sous-marins

Défense

La marine espagnole ne compte désormais plus que deux sous-marins suite au retrait du service du Mistral lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 26 février dans la base navale de Carthagène. Opérationnel depuis 1985 et ayant achevé son ultime mission à l’été 2020, il s’agissait de l’un des trois derniers sous-marins du type français Agosta de l’Armada, dont un premier exemplaire, le Siroco (1983), avait déjà été désarmé en 2012. Il ne reste plus en flotte que le Galerna (1983) et le Tramontana (1985), seul le second étant actuellement opérationnel puisque le premier est en arrêt technique majeur.

Cette situation très délicate pour la marine espagnole résulte des déboires rencontrés par le programme des quatre nouveaux sous-marins du type S-80 conçus et réalisés par Navantia. La tête de série (Isaac Peral), dont la construction a débuté en 2007, devait initialement être livrée en 2015. Mais le bâtiment, dont la coque n’a été fermée qu’en décembre 2019 et qui n’a toujours pas été mis à l’eau, ne sera a priori pas opérationnel avant 2022, voire 2023.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Marine espagnole | Toute l'actualité de l'Armada española