Construction Navale
L'Etat veut entrer au capital des ex-Chantiers de l'Atlantique

Actualité

L'Etat veut entrer au capital des ex-Chantiers de l'Atlantique

Construction Navale

Le gouvernement français a annoncé, jeudi dernier, avoir signé un accord avec le groupe sud-coréen STX, principal actionnaire d'Aker Yards. Ce partenariat industriel prévoit l'entrée à hauteur de 9% de l'Etat dans le capital d'Aker Yards France (ex-Chantiers de l'Atlantique), société rachetée en 2006 par le groupe norvégien. Alstom avait alors vendu 75% de son ancienne division navale, conservant jusqu'en 2010 un quart de son capital. Suivant l'accord signé avec STX, les Français contrôleraient donc 34% des chantiers de Saint-Nazaire et Lorient. Ils disposeraient, de fait, d'une minorité de blocage. « Cette participation fait ainsi de la France un partenaire clé de la stratégie de développement industriel proposée

Chantiers de l'Atlantique