Histoire Navale
L'Etoile a rendez-vous avec le Groenland

Actualité

L'Etoile a rendez-vous avec le Groenland

Histoire Navale

C’est un voyage exceptionnel que va réaliser l’Etoile, l’un des voiliers-écoles de la Marine nationale. Celle-ci finalise actuellement le programme d’une campagne très inhabituelle visant à envoyer la goélette au Groenland cet été. Le départ de Brest est prévu le 18 mai et le bateau, après une dizaine de jours de mer, doit rejoindre les îles Féroé. De là, il partira pour l’Islande et Reykjavik, qu'il devrait atteindre au début du mois de juin. Si tout va bien, l’Etoile touchera le Groenland le 19 juin, avec une escale à Qaqortoq, à la pointe sud de la gigantesque île polaire. Le voilier doit ensuite rallier la capitale groenlandaise, Nuuk, puis pousser début juillet jusqu’à Sisimiut qui se trouve juste au dessus du cercle polaire arctique. Une navigation qui s’annonce délicate, la progression dépendant évidement des glaces et la possibilité ou non de se frayer un passage entre les icebergs. C’est pourquoi les marins sont très prudents sur le planning prévisionnel et que cette mission fait l’objet d’une préparation particulièrement rigoureuse. Alors que tout repose sur les conditions d’évolution en eaux suffisamment libres sur la côte Est du Groenland, des échanges ont lieu avec les autorités locales et avec la marine danoise, dont un bâtiment pourrait éventuellement accompagner le voilier français de 32 mètres.

Après une seconde escale à Qaqortoq pour le 14 juillet, l’Etoile doit ensuite directement rentrer à Brest. Un long périple de 1700 milles et près de trois semaines de mer avant de retrouver la pointe Bretagne, normalement dans les premiers jours du mois d’août.  

 

L'Etoile en rade de Brest (© : MARINE NATIONALE - J. HARY)

L'Etoile en rade de Brest (© : MARINE NATIONALE - J. HARY)

 

Lancée à Fécamp en 1932, l’Etoile et sa jumelle, la Belle Poule, ont été construites sur le modèle des goélettes paimpolaises à hunier, qui avaient pour vocation de pêcher la morue dans les eaux froides et inhospitalières de l’Atlantique nord, notamment au large de l’Islande. L’Etoile se rendant au Groenland, c'est donc, quelque part, une sorte de retour aux sources. 

 

L'Etoile (© : MARINE NATIONALE - J. TONARD)

L'Etoile (© : MARINE NATIONALE - J. TONARD)

L'Etoile lors d'un arrêt technique (© : MARINE NATIONALE - A. MONOT)

L'Etoile lors d'un arrêt technique (© : MARINE NATIONALE - A. MONOT)

L'Etoile lors d'un arrêt technique (© : MARINE NATIONALE - A. MONOT)

L'Etoile lors d'un arrêt technique (© : MARINE NATIONALE - A. MONOT)

Marine nationale