Offshore
L'Europe du nord bloque le projet de gazoduc sous la Baltique

Actualité

L'Europe du nord bloque le projet de gazoduc sous la Baltique

Offshore

La Suède et la Pologne ont indiqué que les pays du nord de l'Europe refusaient de donner leur accord au projet tant que des études environnementales ne seraient pas menées. Le gazoduc sous-marin, long de quelques 1200 kilomètres et porté par le Russe Gazprom, doit passer par les eaux territoriales suédoises, finlandaises et danoises. Les différents pays traversés craignent des conséquences pour la faune et la flore marine, de même que sur les conséquences d'un chantier réalisé au beau milieu d'une zone où des milliers de tonnes d'armes chimiques ont été déversées après la seconde guerre mondiale. L'an passé, Moscou avait indiqué que la marine russe assurerait la sécurité du chantier, ce qui n'avait pas été du goût des Européens. En reliant la Russie à l'Allemagne, le Gazoduc Nord Européen doit permettre le ravitaillement en gaz de la Finlande, de la Suède, des pays baltes, de l'Allemagne, de la France et de la Grande-Bretagne.