Construction Navale
L'Europe va aider financièrement les salariés licenciés d'Odense

Actualité

L'Europe va aider financièrement les salariés licenciés d'Odense

Construction Navale

Une grande partie des personnels licenciés des chantiers Odense Steel Shipyard, au Danemark, devrait bénéficier d'une aide européenne dans le cadre du Fonds d'ajustement à la mondialisation (FEM). Suite à une demande de l'Etat danois, la Commission des budgets a approuvé le 15 juin une aide européenne de 14.18 millions d'euros pour 950 des 1356 salariés d'Odense ayant perdu leur emploi suite à la décision de la maison-mère de l'entreprise, le groupe A.P. Moller-Maersk, de fermer les chantiers.
Approuvée le 30 mai par le Conseil des ministres européens, l'aide, après avoir reçu le feu vert de la Commission parlementaire, doit désormais obtenir l'aval du Parlement européen dans son ensemble (Le vote en session plénière est prévu pour la session des 4-7 juillet).
Pour mémoire, le Fonds d'ajustement à la mondialisation (FEM) a été créé en vue de fournir une aide complémentaire aux travailleurs licenciés en raison de modifications majeures de la structure du commerce mondial, dues à la mondialisation ou à la crise financière, et de contribuer à leur réinsertion dans le marché du travail. Le plafond annuel du fonds est de 500 millions d'euros.

A.P. Møller - Mærsk