Défense
L’ex-Batral Francis Garnier en route pour la démolition

Actualité

L’ex-Batral Francis Garnier en route pour la démolition

Défense

Parti de Martinique en mai 2010 pour rentrer à Brest afin d’y être désarmé, l’ex-bâtiment de transport léger Francis Garnier a quitté samedi 29 avril la pointe Bretagne, où il avait été lancé en novembre 1973. Tracté par le remorqueur néerlandais Multratug 4, la vielle coque de la Marine nationale a pris le chemin du port belge de Gand, où le chantier Galloo va assurer son démantèlement.

 

 

Le Francis Garnier était le second des cinq Batral français du type Champlain, dont il ne reste plus qu’un exemplaire en service, le Dumont d’Urville, qui lui a justement succédé en Martinique il y a six ans et sera remplacé en 2018 par le quatrième des nouveaux bâtiments multi-missions. Les deux premiers B2M ont quant à eux remplacé les anciens Batral en Nouvelle Calédonie (D’Entrecasteaux) et en Polynésie française (Bougainville), le troisième de cette série, le Champlain, devant partir ce 2 mai de Brest pour rallier La Réunion. Il y succèdera au Batral La Grandière, rentré en métropole en vue de son retrait du service.

Les deux autres anciens Batral, les ex-Champlain et Jacques Cartier, ont pour mémoire pris leur retraite en 2004 et 2010. Le premier avait été utilisé comme cible et coulé peu après son désarmement au large de la Martinique, le second ayant été transféré à Gand pour déconstruction en septembre dernier.

Longs de 80 mètres pour un déplacement de 1300 tonnes en charge, les Batral ont été conçus du temps de la guerre froide pour assurer des missions de projection outre-mer, avec la capacité de s'échouer sur une plage et d'y débarquer une compagnie d'intervention de type Guépard, forte de 130 hommes et 12 véhicules, y compris des blindés légers. Au cours de leur carrière, ces bâtiments ont rempli de nombreuses missions, y compris des opérations humanitaires. Peu avant son retour en métropole, le Francis Garnier était par exemple intervenu en Haïti suite séisme ayant dévasté la région de Port-au-Prince le 12 janvier 2010.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française