Défense
L'ex-Clemenceau quittera peut être Brest début novembre

Actualité

L'ex-Clemenceau quittera peut être Brest début novembre

Défense

Ce sera, peut être, au cours du premier week-end de novembre que l'ex-porte-avions Clemenceau fera, une bonne fois pour toutes, ses adieux à Brest et à la France. La justice britannique a rejeté hier le recours formé par « Friends of Hartlepool », association britannique dénonçant le démantèlement du navire dans le sud-est de l'Angleterre. La Haute cour de Londres estime que l'importation d'amiante en Grande-Bretagne est certes interdite, mais que la dérogation délivrée par le Health & Safety Executive (HSE, agence environnementale et sanitaire britannique) à la société Able UK est valable. Forte de ce succès, l'entreprise espère voir début novembre la coque Q790 arriver à l'embouchure de la rivière Tees. La bataille juridique entre Able UK et Friends of Hartlepool n'est toutefois pas tout à fait terminée. L'association, qui voit dans le vieux Clem un danger environnemental et sanitaire, a annoncé son intention de faire appel de la décision de la Haute cour.

Clemenceau Marine nationale