Défense
L'ex-frégate Suffren transformée en brise-lames à l'Ile du Levant

Actualité

L'ex-frégate Suffren transformée en brise-lames à l'Ile du Levant

Défense

C'est finalement l'ancienne frégate Suffren qui remplacera l'ex-pétrolier ravitailleur Saône comme brise-lames à l'Ile du Levant. Jeudi dernier, la vieille coque, ou ce qu'il en reste, a regagné Toulon en vue de sa future incorporation dans la filière de démantèlement. Mise sur cale en 1939 à Dunkerque, la Saône a été transformée après la guerre en pétrolier ravitailleur d'escadre, fonction qu'elle remplira jusqu'en 1981. Désarmé, le bâtiment a été transféré l'année suivante à l'Ile du Levant, pour servir de brise-lames à Port-Avis, le port du centre d'essais de la DGA. Afin de limiter la prise au vent, les superstructures du bateau avaient été démontées. Le choix du Suffren pour le remplacer sont notamment dictées par une taille similaire (157 mètres contre 160 pour la Saône).
Construit à Lorient, admis au service actif en 1967 et désarmé en 2001, le Suffren est le premier d'une série de deux unités, comprenant également le Duquesne (désarmé en 2008). Ces deux navires ont été remplacés par les frégates de défense aérienne Forbin et Chevalier Paul (programme Horizon).

 Retour de l'ex-Saône à Toulon (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Retour de l'ex-Saône à Toulon (© : JEAN-LOUIS VENNE)

 L'ex-Suffren (© : JEAN-LOUIS VENNE)
L'ex-Suffren (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française