Croisières et Voyages
L’ex-Hanseatic n’aurait été vendu que 600.000 dollars aux enchères

Actualité

L’ex-Hanseatic n’aurait été vendu que 600.000 dollars aux enchères

Croisières et Voyages

Selon Cruise Industry News, le RCGS Resolute, ex-Hanseatic d’Hapag-Lloyd Cruises, n’aurait été repris que pour 600.000 dollars lors d’une vente aux enchères qui s’est déroulée lundi dans l’île de Curaçao, où le navire de croisière est immobilisé depuis bientôt trois mois. Un montant qui s’il est confirmé, est incroyablement inférieur à la valeur estimée du bateau, qui malgré son âge (29 ans) valait normalement des millions d’euros. Cependant, dans le contexte actuel, l’heure n’est évidemment pas favorable au rachat de bateaux de croisière. Le nom de l’acheteur du RCGS Resolute Resolute n’a pas été annoncé mais, comme le note CIN, il peut aussi s’agir de son ancien propriétaire qui aurait saisi l'occasion de reprendre son actif à moindre frais tout en se débarrassant de certaines dettes.

Construit en Finlande en 1991, ce petit paquebot de 122.8 mètres de long, 8400 GT de jauge et d’une capacité de 184 passagers, dispose notamment d’une coque renforcée pour la navigation dans les glaces. Il a été exploité jusqu’en 2018 par la compagnie allemande Hapag-Lloyd Cruises. Il faisait ensuite l’objet d’un affrètement long terme avec l’opérateur canadien One Ocean Expeditions, qui a périclité l’an dernier, le navire se retrouvant immobilisé à Buenos Aires, en Argentine, où il avait été saisi en raison d'impayés. Il était finalement parti début mars de la capitale argentine et, au cours de sa remontée de la côte est de l’Amérique latine, le RCGS Resolute est entré en collision le 30 mars avec le patrouilleur vénézuélien Naiguatá, qui a coulé après l’abordage. Le navire de croisière, qui n'a semble-t-il pas souffert de lourds dégâts, a pu gagner Curaçao par ses propres moyens. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.