Marine Marchande
L'ex-NGV Liamone quitte la Polynésie

Actualité

L'ex-NGV Liamone quitte la Polynésie

Marine Marchande

Le King Tamatoa (ex-NGV Liamone) a quitté la Polynésie française pour rejoindre mardi la Nouvelle-Calédonie, suite à l'échec de son exploitation entre Papeete et Bora Bora. La compagnie Raromatai Ferry, qui avait affrété le navire à la SNCM, n'est pas parvenue à obtenir du gouvernement polynésien les avantages fiscaux qu'elle escomptait pour exploiter le King Tamatoa. Accusant un passif de plusieurs millions d'euros, la société a été placée en redressement judiciaire. « Nous avons dénoncé le contrat de location avec Raromatai, notamment parcequ'ils n'étaient plus capables de fournir un contrat d'assurance du navire. N'étant pas impliqués dans les défauts de paiement de la compagnie, nous avons repris notre bien et le bateau est parti après que Raromatai ait été placée en redressement judicaire », explique-t-on à la SNCM. Pour l'heure, la compagnie française n'a pas pris de décision quant à l'avenir de son navire à grande vitesse. « Pour l'instant aucune décision n'a été prise sur un projet en particulier. Nous cherchons une solution pour ce bateau ».
Construit par Alstom Leroux-Naval (aujourd'hui STX France) à Lorient, en 2000, l'ex-NGV Liamone mesure 134 mètres de long pour 19.8 mètres de large. Il peut transporter 1116 passagers et 250 voitures. Exploité jusqu'en 2009 sur la liaison entre Nice et la Corse, il avait quitté la flotte de la SNCM pour être exploité par Raromatai Ferry à l'issue d'un arrêt technique qui avait, notamment, vu le remplacement de ses moteurs. Rebaptisé King Tamatoa, le NGV avait quitté le port varois en janvier pour rejoindre Tahiti.

Corsica Linea (ex-SNCM)