Croisières et Voyages
L’ex-Nordic Prince s'est échoué aux Philippines

Actualité

L’ex-Nordic Prince s'est échoué aux Philippines

Croisières et Voyages

Vétéran de l’industrie de la croisière, livré en 1971 par les chantiers d’Helsinki à Royal Caribbean, dont ce fut l’un des premiers paquebots, l’ex-Nordic Prince est en mauvaise posture aux Philippines. Parti du Mexique, le navire s'est échoué le 12 décembre au sud de l’île de Mindanao. Selon les garde-côtes locaux, celui que l'on connaissait depuis 2011 sous le nom d'Ocean Star Pacific et qui a été rebaptisé Victory Pacific était en route pour Singapour lorsqu'il est tombé en panne de carburant. Voyant ses soutes se vider dangereusement, le commandant a tenté de rejoindre Makar, le port de General Santos City, afin de se ravitailler. Malheureusement, et il s’en est fallu de peu, la panne sèche est intervenue peu avant l’arrivée à Makar. Partant à la dérive, le vieux paquebot de 193 mètres de long et 23.000 GT de jauge a finalement été poussé à la côte, tout près de la ville.  Hier, les garde-côtes philippins ont annoncé qu’une tentative de déséchouement était en préparation.

Alors que les spéculations allaient bon train depuis un moment sur le devenir de l'Ocean Star Pacific, qui était désarmé depuis 2011, le navire a donc été remis en état de naviguer pour entreprendre son probable dernier voyage vers les chantiers de démolition (en Inde ?). Un ultime périple au cours duquel et est (ou était) sensé, malgré son âge et les nombreux problèmes techniques rencontrés avant que cesse son exploitation, traverser la moitié de la planète…

 

L'Arielle en 2007 

L'Arielle en 2007 (© FABIEN MONTREUIL)

 

Pour mémoire, l'ex-Nordic Prince a navigué jusqu’en 1995 pour le compte de RCCL avant de passer chez Sun Cruises où il a été exploité sous le nom de Carousel. Il est ensuite devenu Aquamarine chez Louis Cruises, qui l’a gardé de 2005 à 2010 (avec un affrètement de 2006 à 2008 au profit de Transocean Tour sous le nom d’Arielle). La dernière page de son histoire s’est jouée chez la compagnie mexicaine Ocean Star Cruises, qui n'a clairement pas fait une bonne affaire en le reprenant. En effet, cinq jours après ses débuts, en avril 2011, l’Ocean Star Pacific, qui pouvait embarquer 1200 passagers, a été victime d’un incendie dans ses machines. Puis, peu de temps après avoir été réparé, il a de nouveau été immobilisé suite à une grave défaillance de son système de refroidissement et de climatisation. Un nouveau coup dur et même fatal qui a entrainé le désarmement définitif du navire. Quant à la jeune compagnie mexicaine, créée un an plus tôt, elle a cessé son activité. 

 

 

Croisière - Informations générales