Défense

Actualité

L'ex-pétrolier ravitailleur Saône va regagner Toulon

Défense

C'est le plus ancien navire désarmé de la marine et il va, 70 ans après le début de sa construction, bientôt regagner Toulon. Mis sur cale en 1939 à Dunkerque et achevé après la guerre, le pétrolier ravitailleur Saône avait été retiré du service actif en 1981. L'année suivante, le bâtiment, long de 160 mètres et large de 22 mètres, était transféré à l'île du Levant, où il sert depuis de brise-lames. « L'objectif est aujourd'hui de ramener la coque à Toulon pour préparer son démantèlement. Le remorquage s'effectuera probablement avant l'été », explique-t-on à la préfecture maritime de la Méditerranée. Pour mener à bien cette opération, les militaires font preuve de la plus grande vigilance. La coque, âgée de 70 ans et inactive depuis près de trois décennies, fait l'objet de travaux et contrôles avant son prochain transit. « Depuis plus de six mois, des équipes sont à bord pour sécuriser la coque. Elle sera notamment re-compartimentée, et toutes les brèches comme les voies d'eau sont colmatées à la résine. Le but est de faire en sorte que le remorquage s'accomplisse en toute sécurité ».
Après le départ de la Saône, une autre coque désarmée, plus récente, la remplacera à l'île du Levant. Les « candidats » à ce poste sont les ex-frégates Duquesne et Suffren, ainsi que les anciens transports de chalands de débarquement Ouragan et Orage. Le choix du navire qui servira de brise-lames n'est pas encore acté.
________________________________________________

- Caractéristiques et photos de la Saône sur Alabordache.fr

La Saône à l'île du Levant (© GOOGLE)
La Saône à l'île du Levant (© GOOGLE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française