Défense
L'ex-porte-avions Clemenceau ira se faire démolir en Grande-Bretagne

Actualité

L'ex-porte-avions Clemenceau ira se faire démolir en Grande-Bretagne

Défense

A défaut de construire avec les Anglais un porte-avions neuf, la France a choisi d'envoyer l'ex-Clemenceau se faire démanteler en Grande-Bretagne. Le ministère de la Défense a confirmé, hier, avoir retenu Able UK Ltd pour assurer la déconstruction du Q790, en attente dans la base navale de Brest depuis mai 2006. Le groupe britannique a remporté l'appel d'offres face à quatre autres candidats, dont Veolia Propreté, Sita (groupe Suez) et Galloo. « En conformité avec la réglementation de la Communauté européenne et de la Convention de Bâle, il appartient maintenant à la Grande-Bretagne et à la France de délivrer une autorisation de transfert transfrontalier de la coque Q 790. Cette

Porte-avions Clemenceau | Toute l'actualité passée du « Clem » Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française