Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Fil info

L’ex-Princess Danae est arrivé aux chantiers de démolition d’Aliaga

Croisières et Voyages

Comme on peut le voir sur ces images transmises ce mercredi matin par l’association Robin des Bois, le paquebot Lisboa, ex-Princess Danae, vient d’arriver à Aliaga, en Turquie, où il va être démantelé. Racheté comme trois autres navires de la défunte compagnie portugaise Classic International Cruises par l’homme d’affaires Rui Alegre, qui avait lancé en 2013 un nouvel armement, Portuscale Cruises, le navire devait être refondu pour être exploité sur le marché français. Mais l’ampleur des travaux à réaliser, plus importants que prévu, et des problèmes de mises aux normes conséquents ont contraint le nouveau propriétaire à abandonner son projet en janvier 2014. Interrompue en cours de route, la rénovation n'a jamais repris et le vieux paquebot a finalement été vendu aux ferrailleurs.  

 

Le Lisboa à Aliaga (© DR)

Le Lisboa à Aliaga (© DR)

 

Long de 162.3 mètres pour une largeur de 21.3 mètres et un tirant d’eau de 7.7 mètres, le Lisboa pouvait accueillir jusqu’à 700 passagers. Construit en 1955 à Belfast, cet ancien cargo-mixte, d'abord exploité sur les lignes commerciales entre l'Angleterre, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, avait été converti en navire de croisière en 1976 puis de nouveau refondu en 1998 après sa reprise par Classic International Cruises, qui a fait faillite en 2012.

Quant à ses trois ex-compagnons de CIC rachetés par Rui Alegre, seul l’Azores (ex-Athena) navigue encore. Il est affrété depuis le début de l’année par le tour opérateur britannique Cruise & Maritime Voyages et sera exploité en 2016 pour le compte du voyagiste français Rivages du Monde. Le Funchal, unique navire ayant été opéré en propre par Portuscale Cruises, a cessé ses croisières fin 2014. Quant au Porto (ex-Arion), il n’a jamais repris du service et, après sa rénovation à l’été 2013, est depuis en attente à Lisbonne. De fait, Portuscale Cruises a cessé d’exister et les actifs de la société portugaise sont désormais gérés par les banques. 

Portuscale Cruises