Croisières et Voyages
L'ex-Princess Danae va revenir sur le marché français avec Portuscale

Actualité

L'ex-Princess Danae va revenir sur le marché français avec Portuscale

Croisières et Voyages

L'armateur portugais, qui a repris les navires de son défunt compatriote Classic International Cruises, y compris ceux affrétés par NDS Voyages, filiale de CIC ayant fait faillite fin 2012, va ouvrir cet été une représentation en France. Et positionner un navire sur le marché hexagonal dès l’hiver prochain. C’est ce qu’annonce Rui Alegre, l’homme d’affaires portugais qui,  après avoir travaillé dans les secteurs de l’hôtellerie, de l’immobilier, de l’industrie et de l’agriculture, a décidé de se lancer dans la croisière. Le bureau de Portuscale Cruises France sera implanté à Cannes.

Pour mémoire, la compagnie a repris quatre des cinq navires de Classic International Cruises : L’Athena, le Princess Danae, l’Arion et le Funchal. Le dernier a conservé son nom alors que les trois autres ont été rebaptisés Azores, Lisboa et Porto. Tous ont, ou vont bénéficier d’une importante rénovation avant d’être remis en service. Le premier à avoir repris la mer, cet été, est le Porto, qui a vu ses cabines (162) et espaces publics remis à neufs auparavant. Portuscale exploite ce petit bateau principalement sur la Mer Egée, l'Adriatique et la Mer Noire.

Le Porto va être rapidement rejoint par le Funchal, qui attendait à Lisbonne d’être refondu depuis plus de deux ans. Ce très beau navire aux lignes traditionnelles, qui compte 244 cabines, effectuera sa croisière inaugurale au départ de la capitale portugaise le 6 août (ou de Porto le 7 août) pour se positionner à Göteborg durant tout l'été. Les rotations se feront au départ de la cité suédoise avec au programme le Cap Nord, les fjords de Norvège, l'Ecosse et en redescendant au Portugal une croisière autour du vin.

L’Azores est, quant à lui, passé en cale sèche à Marseille, afin de bénéficier d’un réaménagement structurel, qui améliorera sa capacité de navigation, ainsi que d’une rénovation de ses 277 cabines est espaces intérieurs. Ce navire ne sera toutefois pas remis en service dès cet été.

 

 

Le Funchal dans sa nouvelle livrée (© : PORTUSCALE CRUISES)

Le Funchal dans sa nouvelle livrée (© : PORTUSCALE CRUISES)

 

 

L'ex-Princess Danae exploité exclusivement sur le marché français

 

 

Enfin, excellente nouvelle pour les habitués de l’ancien Princess Danae, notamment ceux qui voyageaient à bord du temps de NDS Voyages. Le Lisboa, qui reprendra la mer l’hiver prochain, sera en effet exploité exclusivement sur le marché français. Il proposera des traversées de 6 à 14 nuits vers des destinations d'exception (Spitzberg, Islande, Groenland, Méditerranée, Mer Noire…), ainsi qu'un grand périple hivernal encore à l'étude. Portuscale envisage également d’organiser sur le Lisboa des croisières thématiques, très prisées sur le marché français. Sa traversée inaugurale, probablement au départ de Marseille, devrait intervenir début 2014. Des embarquements à Calais sont également envisagés pour les croisières dans le Nord. On notera cependant que le Lisboa ne sera pas exploité en tête de ligne sur des ports précis. Il s'agira d'un paquebot itinérent, qui embarquera ses passagers au fil des régions visitées. 

En attendant son grand retour en France, l’ex-Princess Danae va se refaire une beauté. Son armateur annonce une rénovation complète, faite avec des matériaux de grande qualité et de nouveaux espaces. On trouvera notamment à bord un centre de bien-être, un club pour les amateurs de cigares, un salon récréatif avec consoles où les familles se retrouveront pour se divertir. Le pont piscine sera, quant à lui, totalement réaménagé. 

 

 

L'Athena en arrêt technique à Marseille au début du mois (© : DROITS RESERVES)

L'Athena en arrêt technique à Marseille au début du mois (© : DROITS RESERVES)

 

 

Une flotte de navires traditionnels

 

 

La grande particularité de Portuscale Cruises, et avant elle de CIC, est d'exploiter uniquement des navires de croisière traditionnels, certes anciens, mais modernisés à plusieurs reprises. Construits en 1948 (Azores), 1955 (Lisboa), 1961 (Funchal) et 1965 (Porto), ces bateaux à la longue histoire offrent une atmosphère très intimiste et permettent aux passagers de se replonger, d’une certaine manière, dans l’ambiance des beaux voyages maritimes d’autrefois. D’autant que ces petites unités « à taille humaine », comme on dit, sont capables d'accéder à certains ports dans lesquels les grands paquebots ne peuvent entrer, proposant ainsi des itinéraires variés. Si la nouvelle rénovation dont va bénéficier cette flotte est à la hauteur des attentes, nul doute que Portuscale Cruises percera rapidement sur le marché, qui manque de bateaux de ce type et compte une importante clientèle potentielle. Notamment celle, en France, qui s’est retrouvée quelque peu orpheline après la disparition de NDS Voyages. Sans compter un certain nombre de voyagistes, affréteurs de navires précisément en recherche de petites unités conviviales, adaptées par exemple aux croisières thématiques ou plus facilement customisables que les grands paquebots. 

 

 

 

 

Portuscale Cruises