Vie Portuaire
L’ex-Ronceray quitte la Normandie pour une nouvelle vie en Russie

Actualité

L’ex-Ronceray quitte la Normandie pour une nouvelle vie en Russie

Vie Portuaire

Vendue à une société russe par le groupement d'intérêt économique Dragages Ports, l’ex-Ronceray a appareillé hier de Rouen afin de rejoindre Kaliningrad. Rebaptisée Glanford, du nom de son nouvel armateur, l’ancienne drague française est, désormais, immatriculée au Sierra Leone. Construit aux Pays-Bas en 1982, ce navire mesure 80 mètres de long pour 14 mètres de large et affiche un port en lourd de 2000 tonnes. Drague aspiratrice en marche, sa capacité est de 1500 m3. L’ex-Ronceray est remplacée à Rouen par la nouvelle Jean Ango, dont le GIE Dragages Ports a pris livraison le 28 janvier. Elle devrait atteindre le port russe de Kaliningrad, sur les bords de la mer Baltique, vers le 17 février.

 

L'ex-Ronceray descendant la Seine hier après-midi (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Ronceray descendant la Seine hier après-midi (© : FABIEN MONTREUIL)

 

L'ex-Ronceray descendant la Seine hier après-midi (© : FABIEN MONTREUIL)

L'ex-Ronceray descendant la Seine hier après-midi (© : FABIEN MONTREUIL)

Port de Rouen