Défense
L’ex-Saône déconstruite, les chalumeaux s’attaquent à l’ex-Dives

Actualité

L’ex-Saône déconstruite, les chalumeaux s’attaquent à l’ex-Dives

Défense

Après la fin de la découpe de la coque de l’ancien pétrolier-ravitailleur Saône, c’est au tour de l’ex-bâtiment de débarquement de chars Dives d’être déconstruit sur le dock flottant RI-38, amarré au port de Brégaillon, à La Seyne-sur-Mer.

Après avoir subi des travaux préparatoires à quai, notamment la découpe de ses infrastructures, la vielle coque a été positionnée le 7 avril sur le dock flottant puis mise à sec. Son démantèlement ne va durer que quelques semaines, l’ex-Dives étant moins grande et moins complexe à traiter que l’ex-Saône. Son sistership, l’ancien BDC Argens, subira ensuite le même sort. L’ensemble des travaux de déconstruction de ces trois unités désarmées de la Marine nationale est mené par Topp Decide et Foselev, titulaires d’un contrat signé en décembre 2012 avec le Service de soutien de la flotte. 

 

- Voir notre reportage sur le chantier de déconstruction de l'ex-Saône

 

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française