Défense
L’ex-Siroco en partance pour le Brésil

Actualité

L’ex-Siroco en partance pour le Brésil

Défense

C’est ce jeudi que le transport de chalands de débarquement brésilien Bahia, ancien Siroco de la Marine nationale, doit quitter Toulon pour rejoindre Rio de Janeiro. Retiré prématurément du service au sein de la flotte française suite à la réduction du format de la force amphibie, restreinte aux trois BPC du type Mistral, le TCD a été vendu pour un montant de 80 millions d’euros. Le contrat comprend également la cession d’une batellerie composée du chaland de débarquement d’infanterie et de chars Hallebarde, ainsi que deux chalands de transport de matériel. Trois unités qui quittent donc elles aussi la Marine nationale suite à la modernisation des moyens de la flottille amphibie avec les quatre nouveaux EDAR (engins de débarquement amphibie rapide) livrés par CNIM.

 

 

Opérationnel depuis 1998, l’ex-Siroco mesure 168 mètres et affiche un déplacement de 12.000 tonnes en charge. Du même type, la Foudre, mise en service en 1990, a été vendue en 2011 au Chili (avec le CDIC Rapière et deux, CTM), où elle navigue depuis sous le nom de Sargente Aldea.

C’est le 10 mars qu’est intervenue, à Toulon, la cérémonie d’intégration officielle du Bahia au sein de la marine brésilienne. Avant son transfert, l’ex-Siroco, qui a achevé au printemps 2015 son ultime mission sous pavillon français, a bénéficié d’un important arrêt technique. Réalisés par DCNS, les travaux ont notamment porté sur la propulsion, les systèmes de sécurité, ainsi que des travaux de tôlerie, de nettoyage et de remise en peinture de la coque. 

- Plus d'informations sur l'ex-Siroco

 

Marine nationale Marine brésilienne