Marine Marchande
L'exécutif corse veut englober Toulon dans la délégation de service public

Actualité

L'exécutif corse veut englober Toulon dans la délégation de service public

Marine Marchande

C'est un changement de cap pour l'exécutif corse. Selon le quotidien Corse Matin, celui-ci pourrait, lors de la prochaine assemblée de Corse, les 5 et 6 juillet prochains, proposer d'englober Toulon dans le cahier des charges de la future délégation de service public pour la desserte de l'île. D'après le rapport de l'exécutif, cité par le journal, « le port de Toulon est équipé des infrastructures permettant d'assurer le transport de marchandises et de voyageur d'une certaine dimension. Il est donc un complément pertinent au port de Marseille, tout en étant plus proche de la Corse en termes de distance ».
Un revirement de situation qui risque de faire des remous s'il est confirmé officiellement lors de la session extraordinaire du 27 juillet, où l'assemblée de Corse procédera au vote du cahier des charges. Corsica Ferries serait particulièrement lésée par cette situation. Pierre Mattéi, son directeur général, dénonce dans les colonnes du quotidien corse un « exécutif qui veut offrir sur un plateau la future délégation de service public à la SNCM, recréer le monopole et couler Corsica Ferries ». Il n'exclut pas un recours devant les tribunaux pour contester cette décision.

Corsica ferries Corsica Linea (ex-SNCM)