Vie Portuaire
L’extension du terminal de Montoir sera bien lancée cette année

Actualité

L’extension du terminal de Montoir sera bien lancée cette année

Vie Portuaire

Le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire a confirmé, hier, que le chantier d’extension du terminal conteneurs de Montoir-de-Bretagne débuterait bien en 2013. L’objectif est, d’ici trois ans, de disposer de 350 mètres supplémentaires de quai, s’ajoutant aux 700 mètres actuellement exploités. Ce projet doit permettre au GPMNSN de soutenir le développement du trafic conteneurisé en disposant d’infrastructures plus vastes, à même d’accueillir des navires d’une capacité allant jusqu’à 8000 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur). Alors que l’autorité portuaire ligérienne espère voir son trafic atteindre 400.000 EVP en 2020, soit plus du double de ce qui est aujourd’hui traité, les services commerciaux du port poursuivent leurs efforts afin d’inciter des opérateurs à inclure Montoir dans leurs services. Ainsi, en janvier 2012, le Terminal Marchandises Diverses et Conteneurs (TMDC) a été intégré à une ligne de CMA CGM vers les Antilles, alors qu’un nouveau service de l’armateur français relie depuis novembre dernier l’estuaire de la Loire à Saint-Pétersbourg. Mais le GPMNSN voit encore plus loin, jusqu’en Asie. Bien que ne pouvant rivaliser avec les grands ports d’Europe du nord en raison d’un hinterland trop réduit, Nantes Saint-Nazaire a conclu en décembre un accord de coopération avec le port chinois de Qingdao. L’objectif est, notamment, de développer le trafic de conteneurs et de bois entre les deux places, par exemple via des connexions feeder aux grands hubs portuaires nord-européens desservies par les grandes lignes océaniques.

 

Vue du futur terminal roulier  (GPMNSN)

 

Déménagement du roulier et développements liés aux EMR

 

L’extension du terminal conteneurs va entrainer le déménagement des postes rouliers, qui vont se déplacer vers une zone située légèrement en aval, près du pont de Saint-Nazaire. Prolongeant le TMDC, le nouveau terminal roulier doit être opérationnel en 2014. Quant à la grande zone logistique située en arrière des quais, elle poursuit son développement avec l’implantation d’un vaste pôle industriel, dédié notamment aux Energies Marines Renouvelables (EMR). On y trouvera deux nouvelles usines d’Alstom, dont la construction a commencé ce mois-ci et qui produiront des nacelles et turbines d’éoliennes. Le développement de champs éoliens en mer pourrait également voir l’aménagement, à Saint-Nazaire, d’une grande zone logistique aux abords de la forme Joubert. Ce projet verra le jour si le port, en compétition avec Brest, est retenu par EDF EN. Lauréat de l’appel d’offres pour la construction des parcs offshore de Guérande, Le Tréport et Courseulles-sur-Mer, tout en étant probablement candidat à celui des Deux Iles, en Vendée, l’énergéticien devrait annoncer sa décision au plus tôt cet été.

 

Ce que pourrait être la zone logistique de Saint-Nazaire (GPMNSN)

 

Port de Nantes Saint-Nazaire