Croisières et Voyages
L’histoire du Nieuw Amsterdam

Focus

L’histoire du Nieuw Amsterdam

Croisières et Voyages

C’est avec ce navire et son jumeau le Noordam que Saint-Nazaire est entré au début des années 80 dans l’ère des paquebots modernes, un virage confirmé quelques années plus tard avec la mémorable série des Sovereign of the Seas. Naviguant depuis 2003 sous le nom de Thomson Spirit puis Marella Spirit pendant l’année qui vient de s’écouler, l’ancien Nieuw Amsterdam d’Holland America Line a bien failli connaitre une nouvelle vie. Mais le projet de reprise qui visait ce beau bateau vintage a malheureusement échoué et son propriétaire, le groupe chypriote Louis (maison-mère de Celestyal Cruises), a finalement décidé de le vendre à la démolition.

Nous vous proposons de revenir sur l’histoire de ce navire sur la base notamment d’éléments du blog du capitaine Albert, diffusé par Holland America Line.

De vrais bateaux de croisière pour compenser la perte du Prinsendam 

En 1971, l’armateur néerlandais Holland America Line, qui possédait également, jusque-là, une flotte de cargos, décide de devenir à part entière une compagnie de croisières. Sa flotte comprend alors 5 navires de ligne : le Statendam (IV) de 1958, le Rotterdam (V) de 1959, les deux unités de la classe V - Maasdam (IV) de 1952 et Ryndam (2) de 1951 - et le tout nouveau Prinsendam datant de 1973. En 1980, des questions de rentabilité se posent sur les navires de la classe V en raison de la consommation de carburant très élevée de ces deux bateaux en période de crise. Cette même année, le Prinsendam est perdu à la suite d’un incendie dans la salle des machines alors que le navire naviguait dans le golfe d’Alaska. Se pose alors la question d’un tonnage de remplacement.

 

Holland America Line | Actualité de la compagnie de croisière