Disp POPIN non abonne!
Energies Marines
L'hydrolienne de Guinard installée en rivière d'Etel

Actualité

L'hydrolienne de Guinard installée en rivière d'Etel

Energies Marines

Profitant des faibles coefficients de marée de la fin du mois de février, la société brestoise Guinard a installé son hydrolienne P154 en rivière d'Etel. L'opération a été réalisée depuis le navire TSM Penzer de la compagnie Iroise Mer et a notamment consisté dans le déploiement d'un câble sous-marin entre la zone d'installation et le chantier Bretagne Sud. Ce câble servira au transport de l'électricité jusqu'à un conteneur de régulation et conversion. L'électricité sera ensuire redistribuée gratuitement sur le réseau. Construite dans les chantiers brestois Navtis, le prototype avait été testé en rade de Brest au mois de janvier. 

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

 

Guinard Energies travaille sur les hydroliennes depuis plus de dix ans. La société a conçu une gamme haute performance équipée d'une tuyère qui permet une accélération du courant de 30 à 40% et une orientation libre dans le courant. Ces machines peuvent être posées sur le fond ou flotter à la surface. Après avoir testé avec succès l’hydrolienne P66 (diamètre du rotor de 66 centimètres) adaptée aux rivières et moulins, Guinard Energies a mis au point l’hydrolienne P154 (diamètre du rotor de 1.54 mètre), construite en partie et assemblée au chantier Navtis à Brest. Une troisième hydrolienne de la gamme est en cours de construction ; le diamètre du rotor d’une longueur de 4 mètres, développera une puissance nominale de 250 kW.

Cette installation en rivière d'Etel s'inscrit dans le projet MegawattBlue. Ce projet est coordonné par Guinard Energies et réalisé en collaboration avec l’Ifremer et l’ENSTA Bretagne. Labellisé par le Pôle Mer Atlantique Bretagne, il est soutenu par la région Bretagne via les fonds européens FEDER. Les tests en milieu naturel doivent permettre d’étudier la fiabilité des différents concepts technologiques innovants d’une part et d’évaluer l’impact de l’hydrolienne sur l’environnement d’autre part. Le choix de la rivière d’Etel a été guidé par l’intensité de la vitesse du courant et l’absence de conditions de mer agitée, permettant l’utilisation de bateaux de travaux maritimes en milieu côtier. 

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

 

Outre Guinard qui assure la coordination générale du projet, la contribution de l’Ifremer devra permettre de décrire l’environnement physique en caractérisant les écoulements, le bruit rayonné et les bio salissures. Le rôle de l’ENSTA Bretagne est de réaliser des outils numériques, destinés aux bureaux d’études pour concevoir et optimiser le design des pales et de la tuyère. Parallèlement à ces travaux de R&D, un état zéro et une étude de suivi environnemental sont réalisés par la société TBM à Auray pour évaluer l’impact de l’hydrolienne sur la flore et la faune benthique et pélagique. Par ailleurs, Guinard Energies profite de ces tests in situ pour expérimenter un système hybride comprenant des panneaux solaires et un parc de batteries, en plus de l’hydrolienne P154.

 

Energies Marines Renouvelables