Nautisme
L'Hydroptère chavire après avoir atteint la vitesse de 61 noeuds

Actualité

L'Hydroptère chavire après avoir atteint la vitesse de 61 noeuds

Nautisme

Le trimaran volant a atteint, hier, la vitesse ahurissante de 61 noeuds, devenant ainsi le premier voilier à gagner une telle allure. Les conditions de vent étaient très musclées devant la plage Napoléon de Port-Saint-Louis-du-Rhône, la base de vitesse de l'Hydroptère homologuée par le WSSRC, avec 35-38 noeuds de vent établis et des rafales à plus de 45 noeuds. Dans ces conditions, le trimaran s'est élancé à pleine vitesse pour le premier run de la journée. Profitant du vent soutenu, la vitesse a progressivement augmenté : 50, 55 puis 61 noeuds en pointe ! Mais la risée, qui a provoqué cette accélération, était très puissante et a entraîné le chavirage de l'Hydroptère. « L'équipage s'en sort avec de légères blessures mais surtout ravis de cette pointe de vitesse, qui vient confirmer le potentiel du bateau. Ils ont hâte de pouvoir reprendre les tentatives et stabiliser ces vitesses impressionnantes », commentait hier le team Hydroptère. Le bateau a été remorqué pour être amené au mouillage à Fos-sur-Mer avant d'être mis au sec.

L'Hydroptère retourné (© : HYDROPTERE - GILLES MARTIN-RAGET)
L'Hydroptère retourné (© : HYDROPTERE - GILLES MARTIN-RAGET)