Défense
Liban : Le contre-amiral Kérignard à la tête de la TF 448

Actualité

Liban : Le contre-amiral Kérignard à la tête de la TF 448

Défense

Depuis le 1er septembre et jusqu'au 1er mars, la France assure la responsabilité de la Task Force 448, force navale relevant de l'EUROMARFOR. Le contre-amiral Alain Hinden, qui en assurait le commandement à bord du Bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme, a été remplacé par le contre-amiral Jean-Louis Kerignard. Une cérémonie de changement de commandement s'est déroulée le 15 novembre, à bord du BCR Somme, dans le port de Beyrouth. Elle était présidée par le Général italien Claudio Graziano, commandant la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). Le contre-amiral Kerignard est à la tête d'un état-major multinational comprenant notamment six Italiens, deux Espagnols, un Portugais, un Grec, un Turc. La force est composée d'une dizaine de bâtiments provenant de différentes nations. On y trouve actuellement les frégates Latouche-Tréville (France), Léopold I (Belgique), ainsi que des bâtiments turc, grec, italien et plusieurs unités allemandes.
La TF 448 est la composante maritime de FINUL. Elle agit au large des côtes libanaises conformément aux résolutions 1701, 1773 et 1832 du Conseil de sécurité de l'ONU. Son mandat consiste à aider les autorités libanaises à contrôler les flux maritimes, à veiller à ce qu'aucune livraison illégale d'armes ne parvienne par mer sur le sol libanais, à fournir une capacité d'évacuation de ressortissants et à former la marine libanaise pour qu'elle puisse, à terme, assurer toutes ses missions de souveraineté.
L'EUROMARFOR a été créée en 1995 d'une volonté commune de la France, de l'Italie, de l'Espagne et du Portugal de mettre en place une force aéro-maritime européenne. L'amiral italien Guiseppe Lertora en assure actuellement le commandement. L'EUROMARFOR fournit à l'ONU un état-major à la TF 448 pour une durée d'un an à compter du 1er mars 2008. L'Italie en a assuré le commandement les six premiers mois, la France lui ayant succèdé au 1er septembre.
Pour mémoire, la France est le deuxième contributeur en troupes de la FINUL avec environ 1900 soldats. Plus d'une centaine sont affectés dans les états-majors, de la FINUL à Naqoura, et du secteur ouest italien à At Tiri, environ 1300 arment le GTIA (Groupement tactique interarmées) avec une double mission de QRF et de contrôle de zone, et environ 400 la FINUL maritime (TF 448). Le mandat de la FINUL est défini par la résolution 1701 du 11 août 2006.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française